Les 3 vitamines qui empêchent l’atrophie cérébrale et préviennent l’Alzheimer !

Accueil » News » Les 3 vitamines qui empêchent l’atrophie cérébrale et préviennent l’Alzheimer !

Sur cinq personnes âgées de 70 ans ou plus, au moins une personne souffre de déficience cognitive, qui progresse sur 5 ans pour déboucher sur la démence (Alzheimer) et provoquer la mort de près de la moitié de ces personnes.

Les 3 vitamines qui empêchent l'atrophie cérébrale et préviennent l’Alzheimer !

Bien qu’il n’y ait à ce jour aucun remède disponible pour traiter définitivement l’Alzheimer, des millions de cas de cette maladie peuvent être évités grâce à un meilleur contrôle de certains facteurs à risque.   

L’homocystéine, un facteur à risque pour la démence :

Une petite étude datant de 2002, qui avait porté seulement sur 22 personnes souffrant d’Alzheimer, avait constaté que ceux-ci avaient de fortes concentrations d’homocystéine dans le sang.

De plus, en 1969, un médecin légiste de Harvard, le Dr. Framingham, a rapporté deux cas d’enfants, l’un datant de 1933, dont le cerveau était complètement détérioré. Selon ses explications, ces enfants ont souffert de mutations génétiques extrêmement rares qui font augmenter le niveau d’homocystéine dans leur corps.

Ainsi, l’étude de Framingham avait permis de constater qu’un sur six cas d’Alzheimer peuvent être causés par l’augmentation du taux d’homocystéine dans le sang.

Aujourd’hui encore, l’homocystéine est considérée comme « un facteur de risque non négligeable dans l’apparition des troubles démentiels et la maladie d’Alzheimer. Le risque d’Alzheimer double si le taux d’homocystéine  sanguin est supérieur à 14 (pmol / L).

Trois vitamines permettent de réguler le taux d’homocystéine dans le sang :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez et Partagez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI