Je pète beaucoup, Mais que puis-je y faire ? Voici Précisément ce qu’il vous faut …

Accueil » Santé » Maladies & douleurs » Troubles digestifs » Je pète beaucoup, Mais que puis-je y faire ? Voici Précisément ce qu’il vous faut …

C’est naturel et c’est normal de péter, mais on est toujours gêné quand l’envie nous prend en public, surtout suite à l’émanation d’odeurs désagréables ! Avez-vous une idée de comment ce processus se produit ? Il s’agit bien sûr des flatulences ou encore dans un jargon plus familier « des pets » dont le mécanisme est assez particulier …

Ça peut être marrant de libérer quelques pets quand vous êtes autour de plusieurs amis. Mais, lorsque vous êtes en compagnie de personnes pas très proches, à l’image d’un patron, ou lors de situations délicates comme un premier tête-à-tête avec un (e)amant (e), cela devient moins marrant et prend très vite une tournure gênante. Mais pourquoi donc ? Parce que ce n’est pas très raffiné ! D’accord, une fois on peut se retenir, mais lorsque les pets deviennent fréquents, il devient impératif d’en connaitre la cause et d’y remédier. Soyez sans crainte, on vous explique tout !

« Pour je pète très souvent » ?!

Publicité

Des pets, on en fait tous, mais pour certains c’est un cas à part. Si vous vous demandez pourquoi, vous devriez peut être revoir votre alimentation. Les pets sont produits de manière naturelle lors du processus de digestion des aliments.

Je pète beaucoup, que faire ? Voilà ce qu’il vous faut !

Comme vous le savez, lorsque nous ingérons les aliments, ils passent par un processus de digestion qui en extrait les éléments essentiels pour l’organisme. Mais lorsque ces aliments contiennent des substances indigestes, ceux-ci restent dans l’intestin et font le plaisir des bactéries, qui s’en nourrissent à cœur joie et produisent les gaz.

Résultat, on se retrouve alors avec le ventre ballonné avec des envies constantes de libérer des pets. Si vous n’y voyez aucun mal, tant mieux, mai si ça vous gêne, vous devriez envisager d’éviter les aliments riches sucres, dont le fructose, le lactose, le sorbitol et le raffinose. Il s’agit en particulier, des aliments, tels que l’oignon, l’artichaut, le blé, les glaces, le lait, le fromage, le beurre, les chewing-gums sans sucre, la pomme, le poire, la prune, les céréales à grains entiers…

LIRE AUSSI:  6 Super-Aliments qui aident à guérir du syndrome de l'intestin irritable, du reflux acide, des ulcères et autres troubles digestifs !

Vous êtes alors prévenus, mais si ces aliments font partie de vos coups de cœur et que vous ne pouviez pas vous en passer, d’autres alternatives s’offrent à vous :

C’est tout à fait normal d’avoir des pets, mais lorsque vous dépassez les nombres de 14 pets par jour, il y a peut être quelques choses qui clochent. Bon, on a mentionné les aliments, mais ils ne sont pas les seuls facteurs provocateurs, vous devriez aussi faire attention à certaines de vos habitudes. Vous pouvez y remédier en respectant les conseils suivants :

1. Mâcher la bouche fermée :

C’est normal qu’en mangeant on est à ouvrir la bouche pour faire entrer les aliments, mais s’il faut les mâcher en gardant la bouche ouverte, vous risquez non seulement d’exaspérer toutes les personnes à table, mais vous allez également avaler de l’air. Voilà donc, une autre cause des ballonnements et des flatulences. Ainsi, vous devez mettre fin à cette habitude. Il faudra aussi éviter de boire en mangeant.

2. Éviter de fumer :

Tout comme le fait de manger la bouche ouverte, fumer des cigares permet aussi à l’ai d’entrer dans les intestins. Ce qui peut aussi produire des gaz intestinaux. Alors, si vous êtes gêné à cause des pets, vous devriez envisager de limiter votre consommation de tabac.

3. Éviter les boissons gazeuses :

Comme leur nom l’indique, les boissons gazeuses contiennent du gaz. Quand vous en buvez, vous avez tout de suite des éructations. Eh bien, c’est pareil de l’autre coté. Limitez leur consommation si vous êtes confronté à de pets fréquents.

4. Se détendre :

Les gens stressées et anxieux ont tendance à plus péter que les autres ! Bon, si c’est le fait d’être une péteuse invétérée qui nous stresse, ça devient compliqué…

5. Menthe poivrée :

Boire de l’eau dans laquelle on aura dilué des gouttes d’extrait de menthe poivrée. Ça ne fait pas moins péter, mais les gaz sentent moins mauvais !

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI