Les 5 blessures émotionnelles d’ENFANCE qui persistent à l’âge adulte…A éviter pour vos enfants!

Accueil » Psycho & Couple » Les 5 blessures émotionnelles d’ENFANCE qui persistent à l’âge adulte…A éviter pour vos enfants!

Si nous sommes considérés comme des adultes aujourd’hui, c’est parce que nous somme passés par une période d’enfance. Très souvent, les expériences que nous vivons durant cette période façonnent l’homme que nous devenons à l’âge adulte.

L’environnement familial dans lequel nous avons évolué, influence inévitablement notre vie d’adulte. Les problèmes rencontrés au cours de notre enfance ont un impact majeur sur la façon dont nous faisons face aux vicissitudes de la vie. Ils prédisent en quelque sorte la nature de notre vie d’adulte. Nous vous présentons 5 principales blessures émotionnelles ou expériences douloureuses d’enfance, qui forgent notre personnalité adulte.

1. La peur de l’abandon :

Un enfant qui a été abandonné par l’un de ses parents, ou les deux à la fois, développera à l’âge adulte une grande peur de la solitude.

Les 5 blessures émotionnelles d’enfance qui persistent à l’âge adulte.

Par peur d’être abandonné, il évitera de s’attacher à des personnes et risque de délaisser un(e) partenaire ou même d’abandonner un projet en cours. Il vivra avec comme principe de « partir avant d’être délaissé »

LIRE AUSSI:  8 signes qui prouvent qu’elle est une femme exceptionnelle !

La peur du rejet pour ces personnes est permanente et définit leur comportement envers les personnes et les aléas de la vie.

Ces personnes devront travailler cette peur de la solitude et de rejet. Comme l’idée d’être seule provoque une panique, il ne sera  pas facile pour eux de guérir de leurs blessures.

2. La peur du rejet :

Tout comme la peur de l’abandon, la peut du rejet peut aussi être une blessure profonde.  Cette blessure affecte le comportement de la personne à tel point qu’elle se considère finalement comme une personne indigne d’affection. Du coup, ces personnes refusent qu’on leur témoigne toute forme d’affection.

3. L’humiliation :

Likez et Partagez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI