5 signes montrant que vous êtes confronté à un déséquilibre hormonal !

Accueil » Santé » 5 signes montrant que vous êtes confronté à un déséquilibre hormonal !

Chaque fois que nous entendons parler de « déséquilibre hormonal », notre esprit procure instantanément l’image d’une femme hyperactive et agitée. C’est un triste état des choses car il reflète la négativité et l’insensibilité associées à cette condition.

Bien qu’il faille consulter un médecin en cas de déséquilibre hormonal, la première étape du traitement commence par l’identification du problème. C’est pourquoi nous vous présentons quelques principaux signes énonciateurs du déséquilibre hormonal.

1. Gain ou perte de poids :

Si vous remarquez des fluctuations de votre poids, cela peut être dû à des changements hormonaux dans le corps.

La glande thyroïde sécrète des hormones qui régulent le métabolisme et, par conséquent, le gain ou la perte de poids. Si les frissons, la fatigue, la peau sèche et la constipation accompagnent les symptômes, il se pourrait bien que ce soit votre glande thyroïde qui produit moins d’hormones que nécessaire pour contrôler votre poids.

2. Fatigue et faiblesse constantes :

La fatigue est un symptôme fréquent d’un déséquilibre hormonal, en particulier chez les femmes ménopausées. Le cortisol, une hormone produite dans les glandes surrénales en période de stress, contribue souvent cette fatigue.

Les niveaux de cortisol affectent directement la sécrétion de sérotonine – une hormone qui nous rend heureux. Par conséquent, si vous souffrez de dépression tout en vous sentant fatigué, c’est un signe infaillible d’un déséquilibre hormonal.

3. Bouffées de chaleur et sueurs nocturnes :

Si vous ressentez soudainement de la chaleur venant de nulle part et que cela s’accompagne de transpiration, de palpitations et de picotements corporels, cette condition est appelée « bouffées de chaleur ». S’il se trouve également que vous transpirez abondamment la nuit, il se pourrait bien que vous ayez un déséquilibre hormonal.

4. Insomnie et problèmes de sommeil :

L’insomnie est un symptôme courant de la ménopause chez la femme. Pas une mais plusieurs hormones sont responsables de l’insomnie lorsqu’elles ne sont plus en équilibre. Particulièrement, le rôle de la progestérone – une hormone sexuelle féminine – a récemment émergé dans l’insomnie liée aux hormones.

Une étude de 2005 publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine indique que la progestérone a un effet somnolent et inducteur de sommeil sur le corps. Lorsque les taux de progestérone baissent, nous nous sentons éveillés et incapables de dormir.

5. Chute de cheveux :

Bien que plus fréquente chez les hommes, la perte de cheveux est également un symptôme pouvant survenir chez les femmes avant la ménopause, la grossesse et après l’accouchement. Selon l’American Hair Loss Association, la testostérone (une hormone mâle présente chez les femmes à l’état de traces) se transforme en une hormone dérivée, la dihydrotestostérone (DHT), en interagissant avec une enzyme présente dans les follicules pileux.

La DHT détruit les follicules pileux, entraînant la perte de cheveux. Un déséquilibre hormonal accélère la production de testostérone, entraînant davantage de conversions de DHT et une plus grande perte de cheveux.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI