6 Plantes en dehors du cannabis qui sont PLUS riches en cannabinoïdes …

Accueil » News » 6 Plantes en dehors du cannabis qui sont PLUS riches en cannabinoïdes …

Vous êtes-vous déjà demandé s’il y avait d’autres plantes que le cannabis qui contiennent des cannabinoïdes médicalement bénéfiques ? Eh bien, vous seriez heureux de savoir qu’il y a en fait des centaines d’espèces de plantes qui contiennent les composés thérapeutiques puissants de CBD

Le CBD est considéré comme un cannabinoïde non psychoactif mais il semble quand même avoir certains effets psychoactifs. Il émet un high sédatif et à un effet de soulagement que de nombreuses personnes recherchent via la médecine. Ses usages médicinaux surpassent ceux de tous les autres cannabinoïdes connus.

Le CBD, ce cannabinoïde à tout faire :

Le CBD est utilisé dans de nombreux traitement thérapeutique qui comprennent notamment: la réduction et la prévention d’inflammations, de nausées, de diabètes, d’alcoolisme, de TSTP (ou PTSD), de schizophrénie, d’arthrose rhumatoïde, d’épilepsie, de maladies cardiovasculaires, antipsychotique, anxiolytique.

Il agit même comme antidouleur, antispasmodique musculaire et antidouleurs neuropathiques, tous des symptômes difficiles à traiter avec la plupart des médicaments, mêmes pharmaceutiques.

Nous avons trouvé six des meilleures plantes qui, comme le cannabis, sont également riches en cannabinoïdes et bénéficient du système endo-cannabinoïde du corps. C’est le système responsable d’aider le corps à maintenir l’homéostasie – un équilibre interne – qui est nécessaire pour atteindre une santé optimale. Les scientifiques et les botanistes explorent la prévalence des cannabinoïdes dans de nombreuses plantes autres que le cannabis, qui sont utilisés dans les remèdes naturels.

Voici, dans la suite de notre article, six plantes trouvées contenir des cannabinoïdes guérison ou affecter le système endo-cannabinoïde, et certains de leurs bienfaits thérapeutiques connus.

Voici les 6 autres plantes riches en cannabinoïdes, sans effets psychotiques … ou presque :

  1. Marguerite électrique – Acmella oleracea :

La marguerite électrique est originaire du sud de l’Europe et de la région amazonienne. Elle est utilisé pour créer un gel anti-douloureux, qui a la capacité de bloquer avec succès les récepteurs de douleur aux terminaisons nerveuses, comme conclu dans les essais menés par l’Université de Cambridge.

Les composés de la marguerite électrique sont appelés N-Isobutylamides, et de manière similaire à d’autres composés de type cannabinoïdes, ils régulent la douleur et l’inflammation. Ce remède naturel est utilisé par les dentistes pour engourdir la bouche avant et après les canaux, les obturations et l’extraction des dents de sagesse.

  1. Coneflower – Echinacea :

L’echinacée est bien connu pour aider le corps à combattre le rhume, elle peut également être utilisé pour soulager l’anxiété, la fatigue, les migraines et l’arthrite, soit séché et cuit dans un thé ou décarboxylé et utilisé dans la préparation des aliments.

L’échinacée est légèrement différente du cannabis car elle utilise des cannabimimétiques au lieu des cannabinoïdes pour engager le système endo-cannabinoïde, en particulier le récepteur CB2. Comme pour le THC dans le cannabis, les N-alkylamides (NAA) de l’échinacée sont responsables de la régulation du système immunitaire, de la douleur et de l’inflammation.

 

  1. Helichrysum umbraculigerum :

Cette marguerite stabilisatrice de l’humeur et antidépresseur est originaire d’Afrique du Sud. Elle peut affecter le corps en raison d’une grande quantité de cannabigerol (CBG), également trouvé dans la plante de cannabis.

L’Helichrysum a été étudié par le chimiste italien Giovanni Appendino. Il a présenté à l’International Cannabinoid Research Society sa découverte sur les composés de type cannabinoïde produits par ces plantes, à partir d’un acide aromatique, qui est différent de la voie biosynthétique cannabinoïde normale.

Les cérémonies rituelles africaines sont connues pour brûler cette plante afin de produire des fumées avec un effet psychotrope potentiel semblable à celui des cannabinoïdes.

 

  1. Hépatique – Radula marginata :

De grandes quantités d’acide perrottétinénique s’accumulent dans Liverwort. On la trouve en Nouvelle-Zélande et dans certaines îles polynésiennes. Sa substance active est très similaire au THC, la composante psychoactive du cannabis. On croit qu’elle se lie aux récepteurs CB1, tout comme le THC, bien que l’hépatique ne soit pas connue pour avoir des effets psychoactifs. Ce qu’il est connu pour sa capacité à traiter la bronchite, et a été utilisé pour soulager les problèmes de la vésicule biliaire, du foie et de la vessie.

 

  1. Poivre noir – Piper nigrum :

 

Terpène ou bêta-caryophyllène (BCP), se trouve en abondance dans le poivre noir. Le produit chimique a été proclamé comme cannabinoïde qui a un impact positif sur le corps.

Semblable à d’autres cannabinoïdes à base de plantes, Le BCP se lie avec les récepteurs CB2, lui donnant l’effet thérapeutique de la réduction de l’inflammation. Il existe actuellement des recherches suggérant que le BCP pourrait être utilisé pour le traitement de l’arthrite et de l’ostéoporose, et pourrait potentiellement accroître l’efficacité de certains médicaments anticancéreux.

 

  1. Cacao – Theobroma cacao :

Les bienfaits pour la santé du cacao sont bien connus, il se lie au système endo-cannabinoïde en désactivant l’enzyme appelée FAAH, qui décompose habituellement l’endo-cannabinoïde connu sous le nom d’anandamide. L’Anandamide est un composé dans le corps qui est identifié comme une version naturelle du THC.

Manger du chocolat naturel augmente les quantités de l’anandamide qui inondent le cerveau parce que l’enzyme FAAH est moins active.

Le résultat est comparable à l’effet que beaucoup de gens ressentent en fumant du cannabis. Un sentiment général d’être détendu, heureux et content, bien que le résultat est loin d’être aussi puissant que le THC.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI