8 remèdes pour la douleur sciatique que vous devez essayer avant de mettre un autre antidouleur dans votre bouche

Accueil » Astuces Naturelles » 8 remèdes pour la douleur sciatique que vous devez essayer avant de mettre un autre antidouleur dans votre bouche

Le nerf sciatique est l’un des nerfs les plus grands dans le corps. Il commence en bas de la colonne et traverse les fesses et descend par le membre inférieur jusqu’aux pieds. Ce nerf assure le mouvement, les sensations et la force aux jambes.

La névralgie sciatique, connue communément sous l’appellation sciatique, est liée aux deux nerfs sciatiques, qui s’étendent du bas de la colonne vertébrale jusqu’aux pieds. Retrouvez toutes les explications sur cette douleur et découvrez comment la traiter.

Les causes de la sciatique : 

La sciatique est assez courante chez l’homme. Selon certaines statistiques, 40 % des personnes vivant dans le monde subissent ou subiront cette douleur. Il est important de la distinguer de la douleur lombaire qui se produit au niveau des vertèbres.

Vous pouvez éprouver une légère douleur et un léger engourdissement ou une forte sensation de brûlure extrêmement douloureuse qui affecte un côté du corps. La douleur et l’inconfort peuvent obliger les gens à rester au lit, et la plupart d’entre eux prennent souvent de l’ibuprofène ou un autre médicament sans ordonnance pour soulager la douleur.

La sciatique est provoquée par une irritation des nerfs sciatiques. Mais, elle peut aussi être provoquée par certaines malformations au niveau du corps. Par exemple quand le canal vertébral est très rétrécit. Cela provoque la compression des nerfs, qui sont insérés dans le canal. Le rétrécissement du canal vertébral survient généralement chez les personnes âgées. D’où le facteur de l’âge. En outre d’autres facteurs, tels que le syndrome du piriforme, le syndrome facettaire, ou l’arthrose peuvent avoir des impacts sur les nerfs, et provoquer la sciatique.

Voici 8 remèdes utiles pour vous aider à traiter la sciatique :

1. Acupuncture :

Ce traitement alternatif consiste à insérer des aiguilles fines comme des cheveux à certains endroits du corps. L’acupuncture stimule le flux d’énergie et contribue également à une bonne fonction nerveuse. Vous devriez ressentir un soulagement après le premier traitement, mais beaucoup de gens ont intérêt à fait plusieurs séances.

Il semble que ces derniers temps, l’acupuncture soit plus populaire que jamais. Elle est utilisée pour traiter divers problèmes de santé, tels que le soulagement des migraines, la stimulation de la circulation lymphatique, le traitement du stress et aider à arrêter de fumer.

2. Ajustements chiropratiques :

Les ajustements qui consistent à manipuler la colonne vertébrale, permettent de  rétablir la mobilité, de  diminuer la douleur et de favoriser la guérison naturelle.

3. Poches de glace :

En appliquant des poches de glace sur la zone douloureuse, cela contribue à soulager les nerfs et ainsi atténuer la douleur.

4. Changement de températures :

Tout comme les poches de glace, l’application d’une compresse chaude, ou le fait de prendre un bain chaud, permet d’augmenter le débit de la circulation sanguine  et réduit l’inflammation.

5. Etirements doux (yoga) :

Il est vrai qu’avec la sciatique, les mouvements deviennent très difficiles à réaliser. Mais, en faisant quelques étirements, cela peut améliorer le processus de guérison.

6. Massage :

Le massage en profondeur permet une relaxation des muscles et soulagent les nerfs. Il peut être très efficace contre la sciatique.

7. Plantes et huiles :

Parlant de massage, certaines huiles peuvent s’avérer efficaces pour soulager la douleur et réduire l’inflammation. Voici une liste de quelques plantes et huiles pouvant être utiles : Curcuma ou curcumine Kratom, Arnica, Écorce de saule blanc, Scutellaire, Millepertuis, Racine de molène, Camomille romaine, Sauge sclarée, Lavande…

8. Sommeil :

Pour finir, nous vous conseillons de dormir suffisamment. Le sommeil détend le corps ainsi que les nerfs et soulage la douleur.

Avertissement :

Faites attention à ne pas abuser de la consommation du curcuma !

Respectez le dosage normalisé  (1,5 g à 3 g (½ c. à thé à 1 c. à thé par jour)

Si vous appartenez à l’une des catégories suivantes, ne prenez pas de curcuma :

1. Les personnes souffrant de troubles sanguins;
2. Les personnes souffrant de calculs biliaires;
3. Les femmes en période de grossesse ou d’allaitement;
4. Les personnes sur le point de subir une opération chirurgicale.

Enregistrer

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI