6 manières d’agir pour faire face à des personnes grossières … La dernière est très astucieuse !

Accueil » Psycho & Couple » 6 manières d’agir pour faire face à des personnes grossières … La dernière est très astucieuse !

Découvrez d’autres bonnes manières d’agir et de faire face à une personne grossière :

2. J’apprécie votre point de vue :

C’est une approche assez intelligente de montrer à la personne grossière que vous souhaitez une conversation mature, de manière adulte et que vous n’allez pas vous rabaisser à son niveau de grossièreté. Tous les commentaires grossiers reflètent la perception fragile que l’autre personne a d’elle-même.  Alors, montrez leur que vous ne poursuivrez pas la conversation sans dignité et ans respect. Ils vous respecteront peut-être plus si vous réagissez de manière prévenante.

3. Cette conversation est terminée :

Si vous êtes trop en colère pour répondre à quelqu’un d’une manière polie, il suffit de mettre fin à la conversation. Vous ne voulez pas causer des dommages permanents à une relation en perdant votre sang-froid, mais vous ne devez pas non plus vous faire manquer de respect. Choisissez de vous éloigner et de ne pas laisser la conversation continuer, et vous pourrez garder votre dignité tout en évitant une éventuelle dispute.

4. Rire :

Tout comme le « Merci », le rire aussi a la capacité de gêner une personne désagréable. Par exemple, si votre tante reparle de votre perte d’emploi récente au dîner, riez. Cela permet de dédramatiser un peu la situation, et enverra le message que vous ne laissez pas les commentaires grossiers des autres affecter votre humeur.

5. vous avez raison :

Même si la plupart des gens ont du mal à dire ces trois mots, cela vous sera bénéfique de faire croire à l’autre personne qu’elle a raison dans ce qu’elle dit, et cela coupera court à la conversation. Ils ne pourront rien dire de plus après cette réponse. Vous admettez qu’ils ont raison, puis vous vous désengagez de la conversation. Cela mettra un frein à la jouissance de l’autre personne, car elle s’attend à ce que vous répliquiez, pas à ce que vous lui donniez raison.

6. c’est presque offensant :

Parfois le sarcasme peut aussi être bénéfique. Utilisez un ton sarcastique en faisant croire à l’autre personne que « C’est presque offensant » ses propos, montre que vous ne voulez pas vous laisser entamer par sa négativité. On traite également les gens impolis d’une manière mature, et cela découragera probablement l’autre personne de faire une autre remarque quand elle réalisera que vous n’êtes pas affecté par ce qu’elle dit.

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI