Il a réussi à faire du miel pour ses abeilles…à partir de la résine de Marijuana !

Accueil » News » Il a réussi à faire du miel pour ses abeilles…à partir de la résine de Marijuana !

Depuis son jeune âge, cet apiculteur français est un passionné d’insectes et de Nature. Cette passion est une consécration à la vie et un plaisir qu’il se procure auprès d’êtres vivants qu’il nourrit et dont il prend soin.

A force de penser à innover dans sa culture, il a pu combiner entre le cannabis et ses abeilles en réussissant à produire du miel à partir de la résine de Marijuana. Il a appelé son invention : « La Cannahoney ».

Son véritable nom est Nicolas TreenerBees, un homme de 39 ans qui partage sa passion de la plante du Cannabis sur internet en toute fierté et sans avoir peur tout en tenant un discours militant et engagé pour la légalisation de cette résine et l’usage médicinal de celle ci.

à partir de la résine de Marijuana !  

Depuis quelques temps, il a trouvé comment pousser ses abeilles à produire du miel à partir de la résine de Cannabis, sans pour autant s’en énorgueillir.

Sa force d’observation et son amour pour l’apiculture l’ont poussé à pouvoir apprendre aux abeilles comment se faire du miel cannabique à partir de la résine de cette plante.

principal_134_blog_full

Il ne cesse de répéter que les abeilles sont de véritables virtuoses dans leur domaine, c’est-à-dire que ces insectes travailleuses transforment tout ce qui touche leur corps en miel. C’est à ce moment là qu’il a compris que les abeilles pouvait transformer le cannabis en miel cannabique, spécial et dont la saveur est unique au monde.

En 2014, ses abeilles transforment déjà la résine en miel cannabique en utilisant cette résine de cannabis comme propolis pour l’obtention d’un miel psychotrope ayant les mêmes effets que la résine.

Aujourd’hui, Nicolas possède 30 ruches et se consacre à son projet de production de miel cannabique, le « Cannahonney », cependant, le pays dont il est issu, particulièrement les lois de son état, lui mettent souvent les batons dans les roues à cause de restrictions liées à l’usage d’une résine que la loi interdit.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI