" Adieu petit ange " Un bébé de 6 semaines meurt du coronavirus et prouve que la maladie peut toucher n’importe qui

Accueil » News » " Adieu petit ange " Un bébé de 6 semaines meurt du coronavirus et prouve que la maladie peut toucher n’importe qui

Chaque jour, nous lisons des actualités tragiques qui rappellent à quel point le coronavirus est aveugle et frappe tous les âges et toutes les conditions physiques. Cette histoire en est l’exemple frappant. Et pour cause, un bébé d’à peine six semaines est mort des suites de cette terrible maladie qui s’est transformée en véritable pandémie. Ce cas pourrait être le plus jeune à être décédé à cause du virus qui a émergé à Wuhan. Ce témoignage navrant nous est relayé par nos confrères du site américain CBS News. Récit d’une disparition cruelle.
L’actualité ne cesse de nous le rappeler : Le COVID 19 n’épargne personne. Qu’il s’agisse de personnes âgées ou au contraire des enfants et des bébés, cette maladie mortelle peut toucher tous les âges et les conditions physiques. C’est le cas pour cet être de six semaines qui n’aura pas survécu au virus de Wuhan. Il pourrait bien être la victime la plus jeune du coronavirus, qui est désormais une pandémie.

Premier décès pédiatrique dans l’état

La semaine dernière, un bébé de six semaines est mort dans l’état du Connecticut. C’est le gouverneur qui a confirmé ce décès tragique et a déclaré qu’il s’agissait du cas le plus jeune ‘ jamais recensé ‘. L’élu a solennellement écrit sur Twitter : ‘ C’est avec une tristesse déchirante aujourd’hui que nous pouvons confirmer le premier décès pédiatrique dans le Connecticut lié à [COVID-19] ‘ Puis d’ajouter : ‘ Un nouveau-né de 6 semaines de la région de Hartford a été amené sans réponse à l’hôpital la semaine dernière et n’a pas pu être réanimé. Les tests ont confirmé hier soir que le nouveau-né était COVID-19 positif. C’est absolument déchirant. ‘ Une déclaration officielle qui brise le cœur à l’heure où le coronavirus a causé la mort de milliers de personnes. Le bébé n’a malheureusement pas pu être réanimé.

Un cas spécial

Si le cas de ce bébé mort du coronavirus est particulièrement spécial, c’est surtout car c’est le premier nourrisson à mourir dans l’état du Connecticut. Le docteur Ngozi Ezike, directeur du département de la santé publique de l’Illinois, a déclaré dans un communiqué de presse qu’il n’y avait pas de décès des suites du COVID 19 dans cette tranche d’âge très jeune. ‘ Une enquête complète est en cours pour déterminer la cause du décès ‘ a déclaré l’élu. L’homme a exhorté le public à ‘ faire de tout son possible pour protéger ceux qui nous entourent pour éviter la contamination ‘. Une supplique qui invite les autres à pratiquer les gestes barrière pour se prémunir contre le coronavirus, une maladie mortelle qui sévit dans plus de 25 pays.

Un témoignage dans un talk-show

C’est au talk-show ‘ CBS This Morning ‘ que le docteur Allison, la commissaire du Département de la santé publique de Chicago s’est confiée sur ce cas ‘ très inhabituel ‘. Pour elle, la grande proportion des cas très sévères se déclarent chez les personnes les plus âgées. ‘ De toute évidence, nous faisons une enquête approfondie, en travaillant vraiment avec la famille – nos cœurs vont vers eux – le pédiatre, le médecin légiste, le CDC, voulant vraiment s’assurer que nous faisons des tests de confirmation, en examinant tout ce qui est sous-jacent ‘ a expliqué le médecin. Puis d’ajouter : ‘ Nous sommes évidemment inquiets à ce sujet, mais dans l’ensemble, le principal risque reste dans les populations plus âgées, les gens avec les conditions médicales sous-jacentes. ‘ Des déclarations inquiétantes qui en appellent à la prudence.

Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Pour se prémunir contre le COVID 19, il est capital d’en connaitre les signes annonciateurs. Parmi eux : l’absence d’odorat et du goût, le nez qui coule, la fièvre, une fatigue extrême, une toux mais également une diarrhée et un état de confusion. Pour rappel, cette maladie peut être asymptomatique et foudroyante. Il est néanmoins indispensable de repérer les manifestations physiques inhérentes et de réagir en présence de ces derniers en contactant immédiatement votre médecin traitant. Si vous présentez des symptômes graves, à savoir un essoufflement, des difficultés respiratoires ou des signes de malaise, contactez le Samu au numéro 15.

VOUS AIMEREZ AUSSI