ALZHEIMER: quelques gestes de bon sens pouvant aider à prévenir la perte de mémoire.

Accueil » Santé » ALZHEIMER: quelques gestes de bon sens pouvant aider à prévenir la perte de mémoire.

Au jour d’aujourd’hui, on n’a toujours pas de moyens qui empêchent l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Mais selon un panel d’experts, il existe quelques gestes de bon sens pouvant aider à prévenir la perte de mémoire. Le contrôle de la pression artérielle, une activité physique régulière et certains exercices de mémoire sont des gestes qui peuvent vous être d’une grande aide pour booster la mémoire.

En dehors de cela, il n’y a pas de remède miracle et aucun moyen infaillible de retarder la perte de pouvoir du cerveau qui vient avec le vieillissement ou le début de la démence, a conclu le comité des Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine.

Le traitement de la maladie d’Alzheimer 

Plus de 5 millions d’Américains ont la maladie d’Alzheimer, et ce nombre devrait augmenter à mesure que la population vieillit. Il n’y a pas de remède et les traitements ne fonctionnent pas bien. Les médicaments tels que Aricept, connu aussi sous le nom de Donezepil, et Namenda peuvent réduire les symptômes pendant un certain temps, mais ils ne ralentissent pas l’aggravation de la maladie.

Les chercheurs ont des indications selon lesquelles les médicaments peuvent réduire les plaques de colmatage du cerveau qui sont une caractéristique de la maladie d’Alzheimer, mais ils n’ont pas démontré que les médicaments peuvent soulager les symptômes ou prévenir la maladie. Mais il existe des preuves que certains changements de mode de vie pourraient réduire le risque, ou au moins retarder l’apparition de la démence.

Le comité d’experts a examiné toutes les meilleures recherches sur les moyens de prévenir la perte de mémoire et ce qu’on appelle la déficience cognitive : la perte de la capacité de penser clairement et de prendre des décisions. « À l’heure actuelle, il n’y a pas d’intervention pharmacologique ou de style de vie qui empêchera une déficience cognitive légère ou la maladie d’Alzheimer », a déclaré Docteur Ronald Petersen, un expert de la maladie d’Alzheimer à la Mayo Clinic, qui était au comité.

L’exercice cognitif, le contrôle de la pression artérielle et l’exercice physique

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton jaune en bas)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI