Épouvantable : Lamiya Haji Bashar, une ancienne esclave sexuelle de Daesh raconte son calvaire …

Accueil » News » Épouvantable : Lamiya Haji Bashar, une ancienne esclave sexuelle de Daesh raconte son calvaire …

Cette adolescente est le visage du courage brut. Elle a été enlevée par les terroristes, puis vendue comme esclave sexuelle avant d’être blessée au visage dans une explosion. Découvrez son calvaire et son aventure pour retrouver une liberté dont elle avait oublié la saveur …

Elle se défiait dans le quai, le sang coulait de sa bouche et de son nez, tandis que son corps était couvert de contusions, résultat des sauvageries de ses ravisseurs de DAESH, qui utilisaient des câbles et des armes en plus de leurs poings et leurs pieds.

La triste histoire de Lamiya :

Publicité
Plusieurs fois, Lamiya Haji Bashar avait essayé d’échapper à ses bourreaux. A chaque fois, l’adolescente Yazidi avait été prise au dépourvu.

ad_231040112

Un juge de Mossoul la regarda, et après avoir appris que Lamiya essayait toujours de s’échapper et que cette fois elle avait été arrêtée en menant une évasion de plusieurs autres filles saisies par le groupe terroriste, il a rendu sa décision :

«Il a dit que soit ils doivent me tuer ou couper mon pied pour m’empêcher de m’échapper», rappelle Lamiya. Alors, comment a-t-elle réagi à une telle phrase terrifiante ?

«Je lui ai dit que si vous coupez un pied, je vais m’échapper avec l’autre. J’ai dit au juge que je n’abandonnerai jamais. Alors ils m’ont répondu qu’ils continueraient à me torturer si j’essayais de m’échapper», rajoute-t-elle.

Elle a montré une bravoure immense, pourtant c’était typique de cette adolescente remarquable. Finalement, sa vie et ses pieds ont été sauvés par un haut fonctionnaire d’ISIS, qui a soutenu qu’elle devrait être vendue à un nouveau «propriétaire».

Lamiya était l’une des quelques milliers de femmes et de filles Yazidi condamnées à l’esclavage sexuel, échangées comme des animaux et abusées par des fanatiques barbares. Une autre année de peur, d’agonie et d’assauts était devant elle, tenue captive par un chirurgien cruel, qui a échangé des femmes et des enfants enlevés.

Mais maintenant, Lamiya est libre, même si sa fuite a été gravée dans la douleur et la tragédie. Elle a été blessée dans une explosion qui a laissé des cicatrices physiques étendues sur son visage pour aller avec les profondes cicatrices psychologiques sur son esprit.

Découvrez dans la suite de cet article la triste quête de liberté qui a mené cette jeune femme courageuse à s’enfuir de l’enfer de Daesh …

Voici la malheureuse histoire de Lamiya Haji Bashar et sa courageuse quête de liberté :

Lamiya a assisté à l’exécution de son père et ses frères, devenue ensuite esclave de leurs cruels tueurs, puis battue et violée pendant près de deux ans par une succession de monstre sans cœurs. Au cœur du nid de Daesh entre la Syrie et le nord de l’Irak, Lamiya a vu des enfants vendus à des vieillards comme esclaves sexuels, et elle a été forcée d’aider à fabriquer des bombes suicidaires.

LIRE AUSSI:  Si vous avez ces sandales, jetez-les immediatement et voilà pourquoi

À un moment donné, Lamiya a été jetée dans une pièce pour être violée par 40 fanatiques. Pourtant, elle n’a jamais baissé les bras pour autant. «Ces hommes étaient plus que des monstres, c’est pourquoi je suis restée forte, parce que je voulais contester la vie qu’ils m’ont donnée ».

Un symbole du courage et de persévérance :

Maintenant, montrant un courage remarquable, elle a pris un aplomb inhabituel pour son sexe, sa religion et son origine, en parlant ouvertement sur les horreurs qu’elle a subi.

ad_231040146-e1483958440771

Il est difficile de croire qu’elle a seulement 18 ans ! La position de Lamiya a été reconnue le mois dernier avec le prix Sakharov de l’Union européenne pour les droits de l’homme. Nadia Murad, une autre survivante de l’esclave sexuelle Yazidi, a également été honorée.

Leurs histoires rappellent au monde que beaucoup plus de femmes et de filles Yazidi restent capturées dans des circonstances également épouvantables par des fanatiques qui les considèrent comme des infidèles en raison de leurs anciennes croyances.

Petit rappel historique :

La communauté Yazidi, forte de 400 000 habitants, est persécutée par des extrêmistes musulmans pour leur religion, mélangeant les aspects des traditions anciennes du Moyen-Orient, vénère un ange qui prend la forme d’un paon bleu.

Lamiya vient du village Yazidi de Kocho dans le nord de l’Irak, où les 1 800 habitants ont été informés par Daesh de se convertir à l’Islam ou de mourir. Quand ISIS est passé à Mosul, la deuxième ville d’Irak, à 80 milles à l’ouest de Kocho, les anciens du village se sont rendus compte que leur communauté pourrait être prise dans le conflit, mais ils n’ont jamais pensé que les civils pacifiques comme eux seraient ciblés.

Aujourd’hui, Lamia vit en Allemagne comme réfugiée et figure des Droits de l’Homme. Elle est engagée à défendre la cause du peuple Yazidi persécuté et chassé de sa terre par les seigneurs de guerre qui se livrent combat en Syrie et en Irak. Elle espère un jour revenir à son pays natal et retrouver ce qui lui reste comme famille là bas.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI