APPENDICITE: les symptômes précurseurs et les moyens de prévention

Accueil » Santé » APPENDICITE: les symptômes précurseurs et les moyens de prévention

L’appendice iléo-caecal est une petite excroissance de 8 cm de long qui se situe au niveau du cæcum. L’appendice n’est pas indispensable à l’organisme, mais elle peut être infectée ou gonflée, ce qui entraîne une appendicite.

L’appendicite est une urgence nécessitant une intervention chirurgicale pour retirer l’appendice. Sinon, ce dernier peut éclater et libérer des bactéries dans la cavité abdominale.

Quels sont les symptômes précurseurs de l’appendicite ? 

Le premier symptôme se traduit par une douleur dans l’abdomen, près du nombril.

cicatrice-appendicite

Elle rend à devenir plus intense tout en se déplaçant vers la partie inférieure de l’abdomen. Parfois des douleurs au dos et au rectum peuvent se manifester.

Certaines personnes peuvent éprouver des crampes abdominales et souffrir de diarrhée et de constipation. L’appendicite peut également se traduire par la dysurie (douleurs pendant l’urination) et des difficultés à évacuer les gaz.

D’autres symptômes peuvent se manifester comme la perte d’appétit, les nausées, les vomissements, le gonflement de la zone abdominale, la fièvre, entre autres.

Il n’existe pas des moyens de prévention, mais vous pouvez tout de même réduire le risque de l’appendicite à travers l’alimentation. En effet, il existe des aliments qui aident à améliorer le système digestif et à prévenir les infections.

Voici les meilleurs aliments pour réduire le risque de l’appendicite :

Les fruits

Un régime riche en fibres est l’idéal pour réduire le risque de l’appendicite. Les fibres aident à évacuer les toxines et les matières fécales pouvant provoquer l’obstruction de l’appendice. Les fruits sont donc un bon choix pour obtenir une bonne dose de fibres.

LIRE AUSSI:  Les médicaments contre anxiété sont dangereux … voici comment les remplacer par l'huile de lavande !

Certains fruits sont très riches en fibres comme les myrtilles, les poires, les framboises, les bananes, les pommes et les fruits exotiques comme les mangues et la papaye. De plus, les fruits contiennent une quantité importante de vitamines et de minéraux nécessaires au fonctionnement de l’organisme.

Les légumes

Tout comme les fruits, les légumes son riches en fibres, ce qui permet de préserver l’appareil digestif. Pensez donc à favoriser la consommation les légumes ayant une forte teneur en fibres comme les haricots, les carottes, les pommes de terre et les légumes crucifères (choux de Bruxelles, chou-fleur, brocoli, roquette…).

Les céréales

Les céréales sont parfaites pour préserver l’intestin et réduire le risque de l’appendicite. Il vous suffit de consommer une bonne portion de céréales : pains complets, pâtes, riz brun, quinoa, maïs, sarrasin, granola…

Les aliments anti-inflammatoires

Pour prévenir toutes sortes d’inflammation, il est indispensable de consommer des aliments anti-inflammatoires.
Il existe de nombreux aliments naturels ayant un pouvoir anti-inflammatoire puissant comme le gingembre, l’huile d’olive, l’ail, le curcuma, l’oignon, entre autres.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI