Apprenez comment vous protéger contre le virus du papillome humain (VPH) avant qu’il ne soit trop tard ! (VIDÉO)

Accueil » Santé » Apprenez comment vous protéger contre le virus du papillome humain (VPH) avant qu’il ne soit trop tard ! (VIDÉO)

Tout ce que vous devriez savoir sur le VPH pour rester en bonne santé:

1.Le VPH se transmet facilement par le contact direct de la peau et la pénétration n’est pas forcément le facteur le plus répandu. Toute personne pratiquant tout type d’activité sexuelle ayant un contact génital pourrait contracter le VPH génital.

2. Les infections dues au VPH ne présentent généralement aucun signe ou symptôme, de sorte que vous ne pouvez probablement pas savoir que vous l’avez. La plupart des gens peuvent donc contracter ce virus et le transmettre sans même le savoir. Le corps humain est le responsable de la lutte contre cette infection avec son propre système immunitaire.

3. La plupart des types de VPH ne nuisent pas à votre santé, mais ce que vous devriez savoir est que le «risque élevé» peut changer la structure des cellules du col de l’utérus pour se transformer en cancer du col.

4. Selon les dernières statistiques, les femmes qui sont infectées par le virus VPH (à haut risque), ont de fortes chances de développer un cancer du col utérin au cours des 10 à 20 prochaines années. Ceci est la raison pour laquelle toutes les femmes sont invitées à effectuer leurs examens gynécologiques quotidiennement.

5. Pour les femmes de plus de 30 ans, devraient faire le test HPV. Le frottis ou «test de HPV» peut détecter des cellules anormales dans le col de l’utérus qui peuvent conduire au cancer du col utérin.

6. Les infections chez les femmes âgées de plus 30 ans sont moins susceptibles d’être guéris par le corps de façon naturelle.

7. Selon la « National Library of Medicine » des États-Unis, le cancer du col utérin peut être évitable à 100%, mais seulement s’il est découvert à un stade précoce.

8. Les préservatifs masculins aident à réduire le risque de contact. Les préservatifs féminins couvrent plus que le préservatif masculin, mais cependant, ils réduisent simplement le risque d’infection. Aucun de ces deux types de préservatifs ne peut éliminer complètement le risque d’infection.

9. Le type de VPH 16 est associé à certains types de cancer de la tête et du cou.

10. Selon les dernières statistiques, près de 30% des carcinomes oraux sont liés au VPH!

Néanmoins, la meilleure façon de prévenir cette infection est d’effectuer des tests et des examens régulièrement. Consultez votre médecin, car ce virus peut être extrêmement dangereux.

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI