Atteinte à la vie privée du patient : Google, Amazon et IBM tentent tous d’acquérir vos dossiers médicaux!

Accueil » News » Atteinte à la vie privée du patient : Google, Amazon et IBM tentent tous d’acquérir vos dossiers médicaux!

N’avez-vous pas l’impression d’être traqués sur internet ces derniers temps ? Les grandes entreprises technologiques telles que Google et YouTube ont mis les médias indépendants dans une impasse de censure et de contrôle. Cela semble s’étendre au domaine de de la santé.

De plus en plus d’États imposent des vaccins obligatoires, et maintenant un groupe composé d’Amazon, Alphabet, Microsoft et d’autres géants de la technologie ont publié une déclaration prônant une politique sans restriction d’accès aux dossiers médicaux de chaque citoyen américain.

Restrictions de partage de données :

Tant Google que Microsoft ont manifesté leur intérêt pour le stockage et le partage d’informations sur les soins de santé depuis au moins 10 ans. Malheureusement pour eux, il existe des lois protégeant le droit des patients à la confidentialité de ces informations.

Il existe des règles très spécifiques régissant les personnes autorisées à accéder à de tels données, les problèmes de santé qui doivent être signalés par les professionnels de la santé et les circonstances spécifiques dans lesquelles un patient peut choisir de renoncer à son droit au respect de sa vie privée.

Ces lois diffèrent d’un État à l’autre, ce qui complique davantage la question du partage des dossiers médicaux.

Bien que les médias, tels que CNBC, aient approuvé ce type d’accès, ils reconnaissent également que les entreprises de haute technologie n’ont peut-être pas de raisons strictement altruistes de vouloir que ces enregistrements soient accessibles à tous.

Comme l’a noté CNBC, «l’absence de normes ouvertes sur les données de santé constitue un obstacle considérable à l’entrée dans le système de santé, évalué à 3 000 milliards de dollars».

Il est intéressant de noter que ces entreprises sont des rivales à bien des égards. Le fait qu’elles collaborent dans le cadre de cette initiative en dit long sur leur volonté désespérée de supprimer les restrictions qui les empêchent d’avoir accès à ce marché lucratif.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI