Atteinte d’un cancer en phase terminale, cette ballerine n’abandonne Pas sa passion de danser !

Accueil » News » Atteinte d’un cancer en phase terminale, cette ballerine n’abandonne Pas sa passion de danser !

Depuis le bas âge, Maggie Kudirka a toujours eu un penchant pour la danse. Danseuse dès l’âge de 4 ans, Maggie a su compiler à la fois discipline, courage et abnégation pour devenir une ballerine professionnelle. Un rêve donc devenu une réalité, et Maggie n’a voulu rien laisser lui priver de ce plaisir de danser, … pas même « le cancer » !

Alors qu’elle était âgée de 23 ans, Maggie remarqua la présence d’une bosse au niveau de son sein gauche. Ne se doutant pas que c’était une tumeur cancéreuse, la jeune fille s’est dit que « ce devrait être une blessure due à la danse ». Malheureusement pour elle, après avoir passé un examen, son médecin lui appris la mauvaise nouvelle.

Le terrible choc du résultat diagnostique :

Après avoir remarqué la bosse dans son sein, Maggie avoue l’avoir ignoré, et pensait que c’était qu’une simple blessure passagère. « Je pensais que j’avais juste étiré un muscle, » dit-elle.  De plus avec son horaire chargé, soit 6 jours par semaines de 9h à 17h, elle n’avait presque pas le temps de faire autre chose en dehors de la danse.

« En tant que danseur, je ne pouvais pas prendre un congé et risquer de perdre mes pièces, alors j’ai continué à danser sans rien dire à propos de mes« blessures », Malheureusement pour elle, cet engouement qu’elle avait pour la danse sera d’abord pour elle, le facteur d’aggravation de sa condition.

4 mois après, étant donné que la bosse ne disparaissait pas et qu’elle commençait à devenir de plus en plus douloureuse, Maggie a finalement obtenu un rendez-vous chez le médecin pour faire des analyses. Elle apprit alors qu’elle était atteinte d’un cancer, très avancé, au stade 4, et surtout très agressif et invasif.

Suite aux analyses, ces chances de survie au-delà de 5 ans se limitaient à 20%. Pour une personne de son âge, qui a encore toute sa vie devant elle, avec plein de rêves à réaliser, la nouvelle fût très dure à encaisser pour Maggie. Toutefois, elle ne s’est pas laissé abattre pour autant.

Après le diagnostic de son cancer, Maggie allait désormais apprendre à vivre avec cette maladie, mais surtout continuer à danser :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI