Le plus vieil homme du monde âgé de 256 ans brise le silence avant sa mort et révèle des secrets choquantes au monde entier !

Accueil » News » Le plus vieil homme du monde âgé de 256 ans brise le silence avant sa mort et révèle des secrets choquantes au monde entier !

L’estimation de la vie d’un être humain aujourd’hui varie entre 60 et 70 ans. Cependant, et avec toute la malbouffe vendue sur le marché, il est dur de croire qu’un homme peut dépasser le seuil de 100 ans. Pourtant, un professeur chinois avait vécu au 19ème Siècle jusqu’à 200 ans ! Voici la preuve dans cet article …

En 1930, le New York Times fait apparaitre un article dans lequel il est dit que Wu Chung-chieh, professeur émérite de l’université de Chengdu, avait fait une découverte stupéfiante de plusieurs documents du gouvernement impérial chinois datant de 1827 qui félicitaient, entre autres, Li Ching-Yuen pour son 150ème anniversaire. D’autres documents, découverts à la même époque, attestent qu’il a aussi été félicité pour son 200ème anniversaire en 1877.

Un correspondant du New York Times, en 1928, avait affirmé avoir rencontré plusieurs chinois, extremement âgés à cette époque, et qui lui disaient que leurs grands parents connaissaient bien Li, l’homme qui a vécu 256 ans !

Le parcours fascinant de Li Ching Yuen :  

D’après ce qu’on dit, Li Ching Yuen aurait exercé le métier d’herboriste depuis qu’il avait 10 ans. Il a découvert les herbes en les collectant dans les montagnes et a rapidement appris à les utiliser et à les consommer pour veiller sur sa propre santé.

Il a passé 40 ans à consommer des herbes comme le lingzhi, la baie de goji, le ginseng sauvage, l’il Shoo wu et le gotu kola et le vin de riz qui lui ont permis de survivre toutes ces années là. En 1749, Li avait 71 ans et s’était engagé dans l’armée chinoise en tant que professeur d’arts martiaux. Ce personnage légendaire s’est marié 23 fois et a eu une progéniture qui dépassait plus de 200 enfants.

Selon les récits généralement reconnus et racontés dans sa province, Li a été en mesure de lire et d’écrire quand il était encore un enfant en bas age, et à l’occasion de son dixième anniversaire il a voyagé en Kansu, Chansi, au Tibet, à Annam, dans l’empire Siam et la Mandchourie pour récolter des herbes. Pendant ses cent premières années, il a poursuivi les recherches de sa profession. Puis il est passé à la vente d’herbes recueillies par d’autres personnes.

L’ultime secret de Li Ching Yuen pour une longue vie (à découvrir !!) :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez et Partagez cet article sur Facebook
LIRE AUSSI:  L'INDUSTRIE DES COSMÉTIQUES liée à de nombreux problèmes de santé! à lire
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI