Avertissement : les CDC mettent en garde contre la consommation de PLACENTA !

Accueil » News » Avertissement : les CDC mettent en garde contre la consommation de PLACENTA !

Il y a une nouvelle pratique assez étrange qui est devenu la mode chez les célébrités : manger son propre placenta après l’accouchement.  Des stars de téléréalités comme Kim et Kourtney Kardashian, ou de cinéma, comme January Jones, l’ont toutes fait. Cependant, c’est une pratique qui semble-t-il en représente une menace pour la santé de l’enfant.

Selon le rapport des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), datant du 30 juin dernier, la consommation du placenta par la mère est non seulement inutile, mais cela peut aussi être dangereux pour l’enfant. Le rapport fait état d’un cas d’infection survenu chez un bébé à Portland, que les médecins pensent avoir été causé par la prise de capsules de placenta.

Les différentes manières de consommer le placenta :

Malgré le fait que rien ne prouve  que la consommation de placenta puisse avoir des bienfaits pour la santé, l’idée est bizarrement appréciée par plusieurs personnes, qui sur les vidéos publiées sur YouTube montrent divers façons de préparer le placenta, cuire le placenta, ou même en faire un milk-shake.

En plus de cela, pour ceux qui voudraient consommer leur placenta, sans avoir à passer par les recettes, il y a aussi des industries pharmaceutiques qui transformeront le placenta humain pour en faire des capsules. Ces personnes peuvent alors ingérer leur placenta sous forme de pilule (encore une fois, sans bénéfice médical apparent).

Mais c’est justement cette pratique, en l’occurrence la prise de pilules de placenta qui, selon le rapport de la CDC, a provoqué une infection du bébé de portland. Dès lors, les CDC ont alors tenu à mettre en garde les mères contre la consommation de leur placenta.

Voici comment la prise de pilules de placenta d’une mère a failli tuer son bébé :

La mère avait fait transformée son placenta en pilules par une industrie pharmaceutique. Pour ce faire, ceux-ci prennent le placenta, le nettoie et le déshydrate, puis le broie avant de le mettre dans des capsules. Une méthode qu’on pourrait saine, comme l’a d’ailleurs cru cette mère, sauf que ce fût une grosse erreur.

Après avoir pris les capsules pendant un bout de temps, son enfant est tombé malade. Amené à l’hôpital, les médecins ne parvenaient pas déterminer ce qui arrivait à l’enfant, jusqu’au moment où ils ont été informé que la mère prenait des capsules de son placenta.

Ils ont alors procédé à l’analyse des capsules, qui a montré que ces derniers contenaient des bactéries infectieuses émanant du placenta lui-même. Les professionnels de la santé supposent que l’industrie pharmaceutique en question n’avait pas chauffé suffisamment le placenta pour en tuer les germes.

Heureusement, l’enfant a survécu après avoir reçu des antibiotiques, mais les CDC n’ont pas manqué de lancer un message d’alerte, disant que la consommation de placenta n’avait aucun avantage pour la santé, et qu’il serait encore plus raisonnable d’éviter les capsules de placenta.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI