Avis aux consommateurs : Faites attention à la prise de Doliprane, Efferalgan et Dafalgan

Accueil » Santé » Avis aux consommateurs : Faites attention à la prise de Doliprane, Efferalgan et Dafalgan

Bon nombres de médicaments pharmaceutiques prescrits par les médecins ont un principe actif en commun. C’est le cas de l’Efferalgan, le Dafalgan, le Doliprane et le Fervex, qui ont tous comme principe actif le paracétamol.

Eh bien ! Sachez que le paracétamol n’est pas aussi sûr que nous l’ayons cru pendant tout ce temps, il peut aussi être responsable de sérieux effets secondaires tout comme  l’Ibuprofène et l’Aspirine.

 Les effets indésirables du paracétamol :

Le paracétamol est dangereux, et nous sommes restés trop longtemps ignorants de ses effets indésirables. Cependant, de plus en plus commencent à prendre conscience du risque qu’il représente, à commencer par les institutions de santé.

Doliprane, Efferalgan, Dafalgan : faites attention aux effets secondaires…

Aux Etats Unis, la Food and Drugs Administration (FDA) avance que 100000 patients sont hospitalisés chaque année à cause d’une intoxication au paracétamol, et que 450 d’entre eux finissent par perdre la vie.

De même au Canada, la prise de conscience se fait lentement mais sûrement. Dans une annonce faite sur le site du ministère de la santé, il est fait mention que «Le paracétamol (acétaminophène) est la principale cause de graves lésions du foie, y compris l’insuffisance hépatique aiguë, dans de nombreux pays, dont le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie.»

Les chiffres avancés par le ministère de la santé sont alarmants :

Tel que mentionné dans le message du ministère de la santé canadien, les cas d’intoxications liés à la prise de paracétamol ne sont pas causés uniquement par le surdosage.  Il est rapporté que plus d’un patient sur 5 intoxiqué avait respecté les doses quotidiennes recommandées.

«De plus, jusqu’à 20% des cas de lésions du foie associées au paracétamol mentionnent des doses dans la gamme recommandée (moins de 4g par jour, soit l’équivalent de 8 comprimés de 500mg)».

Mais,  le problème proviendrait en fait d’une association avec l’alcool. En effet, il est déconseillé d’associer certains médicaments comme le paracétamol avec l’alcool.

L’association de l’alcool (quelle que soit sa dose) et du paracétamol augmente de 120% vos risques d’avoir des problèmes de reins. Mais, les deux tiers des patients qui se trouvent dans le service de transplantation du foie en Grande-Bretagne avaient longtemps combiné l’alcool et la prise de paracétamol. Ce qui est à éviter coûte que coûte.

En plus de cela, même si vous respectez le dosage normal, il est aussi risqué de prendre régulièrement du paracétamol sur une durée prolongée.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI