Beaucoup d’entre nous commettent la même erreur que cet homme lors des baignades, mais lui en a payé le prix fort !

Accueil » News » Beaucoup d’entre nous commettent la même erreur que cet homme lors des baignades, mais lui en a payé le prix fort !

Si vous êtes un habitué des piscines publiques, il vous est peut-être déjà arrivé d’oublier vos tongs en y allant. Puis, vous vous dites « qu’est ce cela change après tout, j’en ai pas besoin de toute façon, je viens juste pour me baigner ». En voilà une grande erreur, les bordures de piscines sont des endroits favorables à la prolifération de bactéries de toute sorte, y marcher pieds nus peut provoquer des infections fongiques.

Les piscines publiques sont des endroits potentiellement dangereux en ce qui concerne les infections fongiques. Comme ces endroits sont frais et humides, ils fournissent les conditions favorables à la prolifération des bactéries, augmentant ainsi le risque d’infection. C’est là raison pour laquelle, il est toujours conseillé de porter des tongs en marchant dans ces zones. Mais, beaucoup ne respectent pas cette directive, et finissent par en payer le prix fort.

Cela devrait vous faire changer d’avis :

Originaire du Texas, cet homme a appris de la manière la plus dure, qu’il ne faut jamais marcher pieds nu en bordure des piscines publiques. Il tient à partager son expérience afin que cela puisse servir de leçon aux autres individus qui agissent de la même manière.

LIRE AUSSI:  Un couple se fait prendre en train de faire l’amour dans un parc, mais la punition du juge choque toute la cour

Un après-midi, il est allé à son club de gym local pour faire une formation de marathon. Après la séance d’entraînement, il se dirigea vers les douches, mais s’est vite rendu compte qu’il avait oublié ses tongs. Pour éviter de retourner au travail tout en sueur, il a décidé de faire une exception en prenant une douche pieds nus. Ce qui s’est avéré être une erreur très coûteuse.

Au début, il a remarqué sur son pied gauche une petite tache plus dure que les zones alentours, et qui provoquait des démangeaisons. Conscient du problème, il consulta un médecin qui diagnostique une verrue plantaire. Il s’agissait d’une tumeur bénigne causée par une infection appelée papillomavirus humain (HPV).

Un traitement non effectif et qui entraîna d’autres complications :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook
Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI