Un bébé enlevé de force à ses parents, après que ceux-ci aient refusé de le faire vacciner

Accueil » News » Un bébé enlevé de force à ses parents, après que ceux-ci aient refusé de le faire vacciner

Un jeune couple au cœur brisé raconte leur désespoir après que les agents sociaux leurs ont retiré la garde de leur fils unique.

Dans une interview passée à la radio la semaine dernière, Luke Maguire, père de famille âgé de 27 ans, raconte comment la police et les services sociaux ont harcelé sa famille pendant trois jours, puis se sont présentés chez eux pour prendre de force Bobby, son fils âgé de 20 mois. Comme seul motif, ils soutiennent que ses parents étaient paranoïaques et refusaient de le faire vacciner.

Un refus bien justifié :

En décembre dernier, « The Sun » avait publié une histoire sur les effets secondaires que Bobby a subis immédiatement après avoir eu le controversé vaccin contre la méningite B de Bexsero lorsqu’il était âgé de 16 semaines.

Mais les problèmes avaient déjà commencé quand il a reçu la première dose à l’âge de huit semaines.

« Suite au vaccin reçu lors de ses 2 mois, Bobby a développé une contraction », a déclaré Luke lors d’une interview à la radio. « Nous savions tout de suite que c’était à cause des vaccins.

Il était endormi, souple et pâle. Mais après avoir alerté les infirmières sur les symptômes, ils nous ont assuré que les vaccins étaient sûrs à 100%. « 

Dès lors, M. Maguire et sa partenaire Louise McKever, sont devenus catégoriques. Bobby n’allait pas recevoir le deuxième tour de vaccins. À ce moment-là, ils n’avaient fait aucune recherche sur les vaccins, mais ils savaient instinctivement que ce sont les vaccins qui étaient responsables des symptômes de leur enfant.

Lorsque le couple a fait part de leurs décisions, on leur a fait comprendre que soit, ils laissaient l’enfant être vacciné, soit ils recevraient une ordonnance du tribunal pour retirer Bobby sous leur garde. Ne souhaitant pas cela, ils ont accepté à contrecœur.

Mais une fois de plus, Bobby a souffert à nouveau des effets secondaires du vaccin, qui se sont d’ailleurs empirés par rapport à la première fois. Il devint très flasque, de couleur grise et extrêmement somnolent. Une nuit, Luc et Louise se sont réveillés alors que Bobby était en train de faire une crise. Cette fois, le diagnostic des médecins était que Bobby avait une réaction vaccinale.

Dénonçant les effets secondaires du vaccin, les parents se voient retirés de force leur enfant :

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI