Aux origines médiévales de la médecine : Faites la découverte de toutes les plantes Dangereuses dans le « Poison Garden » …

Accueil » News » Aux origines médiévales de la médecine : Faites la découverte de toutes les plantes Dangereuses dans le « Poison Garden » …

Alnwick est une petite ville marchande du comté de Northumberland, au nord-est de l’Angleterre. Cette ville célèbre pour son château constituant une demeure seigneuriale, mais aussi pour ses jardins, en particulier le « Poison Garden » ou le jardin empoisonné. Dans cet article, nous vous invitons à faire la découverte du Jardin empoisonné, que l’on appelle aussi communément le jardin d’Alnwick.

De la porte d’entrée de la boutique de cadeaux en verre du jardin d’Alnwick, la scène semble assez innocente. Une pelouse anglaise saphir verte s’étend doucement vers le bas, vers des jardins traditionnels ornementaux de rose et de bambou. À travers la petite vallée, l’eau tombe en cascade dans une fontaine en terrasse. Mais une centaine de plantations gardées derrière les barreaux du jardin de ce château sont plus menaçantes, et ont beaucoup à dire aux visiteurs sur le poison et des racines évolutives de la médecine.

Des panneaux très explicites sur les dangers des plantes :

« Ces plantes peuvent tuer » signalent deux panneaux accrochés à une grille de fer verrouillée, également marquée par un crâne et des os croisés. La duchesse de Northumberland (alias Jane Percy) a commencé le Poison Garden en 2005 comme faisant partie du jardin de 12 acres élaboré sur le terrain de la maison de sa famille, le château d’Alnwick.

Beaucoup de villes d’Angleterre ont des jardins d’apothicaires, des parcelles historiques contenant des plantes transformées, utilisées en traitement il y a des siècles par des médecins, des herboristes, des religieux et des chamans. La plupart de ces jardins existent aujourd’hui pour enseigner aux visiteurs l’histoire de la médecine.

Les plantes ont développé des propriétés toxiques pour éviter d’être mangées, explique le Dr Henry Oakeley, qui a étudié les effets médicinaux des plantes en tant que confrère au Royal College of Physicians. Certains de ces mêmes produits chimiques qui ont commencé comme protection végétale, dit-il, sont maintenant utilisés pour aider les gens, soit en tuant des cellules cancéreuses, ou en apaisant un muscle hyperactif ou une cellule nerveuse douloureuse.

Pourtant, l’objectif de Percy n’était pas d’explorer les avantages médicaux des plantes :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton jaune en dessous)

Likez et Partagez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI