Quand Big Pharma tente de monopoliser le marché d’huile de la Cannabis !

Accueil » News » Quand Big Pharma tente de monopoliser le marché d’huile de la Cannabis !

Tel que rapporté par le journal « Motherboard », l’industrie pharmaceutique tente de faire passer une législation qui rendrait l’huile de CBD (substance active du cannabis) illégale, juste pour pouvoir le transformer en médicament.

L’article mentionne un projet de loi du Sénat du Dakota du Sud, SB 95, qui exempterait le CBD de la restriction imposée au cannabis, le faisant passer d’une substance contrôlée de l’annexe I à une substance de l’annexe IV. Cela permettrait aux produits CBD d’être vendus, légalement, dans le Dakota du Sud, où le cannabis médicinal n’est actuellement pas autorisé.

Pourquoi rendre le cannabis illégal alors qu’il peut guérir :

L’été dernier, les lobbyistes de GW Pharmaceuticals et de sa filiale américaine, Greenwich BioSciences, se sont battus pour un amendement qui aurait limité le rééchelonnement du CBD aux produits approuvés par la Food and Drug Administration (FDA).

Tout cela démontre une fois de plus que l’industrie pharmaceutique ne s’oppose pas à l’usage du cannabis du fait qu’il est dangereux, mais plutôt parce qu’il est rendu légal, il ne pourrait pas tirer profit du marché.

En effet, les cannabinoïdes contenus dans le cannabis, appelés cannabidiol (ou CBD) et tétrahydrocannabinol (ou THC), interagissent avec le corps humain au moyen de récepteurs cannabinoïdes naturels intégrés dans les membranes cellulaires de votre corps.

Il existe des récepteurs aux cannabinoïdes dans le cerveau, les poumons, le foie, les reins, le système immunitaire…, et les propriétés thérapeutiques et psychoactives de la marijuana se produisent lorsqu’un cannabinoïde active un récepteur cannabinoïde.

Ainsi, le corps le corps humain fabrique en fait ses propres cannabinoïdes, semblables à ceux que l’on trouve dans le cannabis, quoique dans des quantités beaucoup plus petites que celles que l’on retrouve dans la plante.

LIRE AUSSI:  L'industrie agroalimentaire mutile des vaches en leur perforant le ventre ... La Raison ? Vous serez sous le CHOC !

Une étude confirme les avantages du CBD contre les problèmes de résistance aux médicaments :

L’étude randomisée en double aveugle et contrôlée contre placebo, publiée dans le New England Journal of Medicine en mai 2017, a confirmé ce que l’on sait depuis longtemps.

Le CBD offre un soulagement aux enfants atteints de crises pharmacorésistantes, en l’occurrence les patients diagnostiqués avec le syndrome de Dravet, une «épilepsie encéphalopathique précoce à évolution catastrophique, avec un taux de mortalité élevé».

Voici un résumé des principales constatations :

Les enfants qui prenaient du CBD ont connu une réduction de près de 40% de la fréquence des crises convulsives au cours de la période de traitement de 14 semaines, passant d’une médiane de 12,4 convulsions par mois à 5,9.

Dans le groupe placebo, la fréquence médiane des crises convulsives est passée de 14,9 à 14,1. De plus, 43% des patients du groupe CBD ont présenté une réduction de 50% ou plus de la fréquence des crises convulsives, contre 27% dans le groupe placebo.

En examinant tous les types de crises, la fréquence médiane des crises par mois a diminué de 24,0 à 13,7 dans le groupe CBD (une réduction de 28,6%), comparativement à une diminution de 41,5 à 31,1 dans le groupe placebo (une réduction de 9%).

37 des 60 soignants (soit 62%) ont déclaré que l’état général de leur enfant s’est amélioré dans le groupe CBD, comparativement à 20 des 58 soignants (34%) dans le groupe placebo.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI