Bill GATES en procès en Inde : Des Millions d’enfants “empoisonnés” par des Vaccins !

Accueil » News » Bill GATES en procès en Inde : Des Millions d’enfants “empoisonnés” par des Vaccins !

Voici les marques de vaccins mis en cause dans le procès contre Bill Gates et leurs conséquences sur la santé :

 

Selon Health Impact News, le cas se concentre spécifiquement sur l’expérimentation humaine illicite qui s’est produite avec les deux vaccins contre le VPH, en l’occurrence Cervarix (GlaxoSmithKline) et Gardasil (Merck & Co.).

En 2009, la Fondation Gates a financé généreusement les essais de Gardasil sur presque 16 000 enfants d’écoles tribales vivant dans l’Andhra Pradesh, en Inde. Selon un rapport publié dans Economic Times India en août dernier, beaucoup d’enfants sont tombés violemment malades peu de temps après avoir reçu ces vaccins, et au moins cinq d’entre eux sont morts.

Dans un autre procès contre Cervarix, datant de la même époque et également financé par la Fondation Gates, environ 14000 enfants tribaux à Vadodara, Gujarat, ont été vaccinés contre le VPH. Pour ce procès, il été question de deux enfants morts et des centaines d’autres enfants gravement malades.

Dans les deux procès, bon nombre des formulaires de consentement utilisés ont été évidemment falsifiés, et de nombreux parents analphabètes ont signé ces formulaires avec leurs empreintes digitales sans connaissance de cause.

La fondation Bill et Mélinda Gates, une fondation criminelle :

Bien que la Fondation Gates soit le premier coupable dans cette histoire, n’oublions pas que sans le soutient de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du PATH (Program for Appropriate Technology in Health, financé par la fondation de Gates), et du GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination, également financée par la fondation Gates), ces vaccins n’auront pas pu commettre les atrocités qu’ils ont commises.

Ces quatre organisations seront désormais tenues de s’expliquer en raison d’une ordonnance de pétition à l’origine soumise à la Cour suprême de l’Inde en 2012, par Kalpana Mehta, Nalini Bhanot, et le Dr Rukmini Rao, qui a finalement été entendue par les tribunaux .

Pour rappel, cinq enfants de la petite ville de Gouro, au Tchad, ont été vaccinés de force avec un vaccin contre la méningite A, administré par la Fondation Gates depuis Décembre 2012. Cette affaire est encore en procès alors que les dits vaccins n’étaient même pas approuvés pour un usage commercial.

En 2013 également , la Foundation Gates et GAVI, a causé la mort de 5 enfants pakistanais suite à l’administration de vaccins antipoliomyélitiques non testés et d’autres pentavalents. Beaucoup d’enfants ont développé une ” Paralysie flasque aiguë ” (PFA).

“Bien que l’enfer soit pavé de bonnes intentions, le diable se cache toujours dans les détails”.

Page précédente
VOUS AIMEREZ AUSSI