Le bonheur à spectre complet: le secret d’une connexion sexuelle à base d’ocytocine

Accueil » Psycho & Couple » Sexualité » Le bonheur à spectre complet: le secret d’une connexion sexuelle à base d’ocytocine

Le sexe est l’un des moyens les plus communs pour ressentir une profonde félicité euphorique dans nos vies. Il crée un sentiment de plaisir et de libération euphorique, libérant de la bioénergie dans notre corps.

En comprenant les tendances des activités hormonales sous-jacentes associées au sexe et à l’orgasme, et comment le changement de notre chimie affecte nos humeurs, comportements et désirs, nous pouvons travailler avec le système hormonal et les centres énergétiques de notre corps pour rendre l’interaction sexuelle plus spirituelle et plus enrichissante.

Comprendre les hormones :

Le principal acteur parmi les hormones du bien-être est la dopamine, également connue sous le nom d’hormone de récompense. Ensuite, il y a la prolactine, l’hormone de la satiété, et l’ocytocine, l’hormone de l’amour et du bonheur.

Toutes ces hormones interagissent puissamment sur nos humeurs et notre désir d’intimité et de lien. Et bien que nous puissions croire que la dynamique au sein de la relation a un élément conscient, il y a aussi un élément hormonal physique profond qui contribue à notre expérience.

Dans notre cerveau, il y a un code qui nous dit ce que nous devons faire pour être heureux, rester en bonne santé, devenir riche, et vivre selon nos objectifs. Quand nous faisons ces choses, et que nous expérimentons des faits telles que l’interaction sociale, la copulation et l’orgasme, notre système endocrinien réagit en libérant de l’ocytocine.

Quand nous tombons amoureux pour la première fois, nous devenons liés par des niveaux croissants d’ocytocine, qui est l’hormone de l’amour et des câlins, et nous sentons aussi un pic dans nos niveaux de dopamine.

LIRE AUSSI:
Jouissez sans risques : Voici comment booster votre libido et augmenter Naturellement votre plaisir sexuel ...

Lorsque nous commençons à avoir des rapports sexuels avec cette personne, nous ressentons une grande libération de dopamine, qui se présente comme une énorme vague dans le cerveau pendant l’orgasme. C’est génial!

Cependant, cela est suivi par une baisse significative des niveaux de dopamine immédiatement après l’orgasme, ce qui provoque des effets de gueule de bois. De manière générale, le moment de cette gueule de bois varie selon le sexe; la réaction a tendance à être immédiate chez les mâles et légèrement retardée chez les femmes.

Après l’orgasme, l’homme et la femme entrent dans des cycles biologiques et hormonaux différents qui peuvent provoquer une déconnexion, car ils ne sont pas sur la même longueur d’onde. Le mâle réagit au déclin de la dopamine et de la testostérone tandis que la femelle a une hausse du taux d’ocytocine, l’hormone de l’intimité.

Comme beaucoup d’entre nous n’ont pas conscience de cette expérience hormonale, il n’est pas rare que les femmes commencent à créer des histoires dans leur esprit pour expliquer la prise de distance soudaine de leur partenaire masculin. Elles se disent qu’il ne les aime pas ou qu’il les utilise uniquement pour le sexe. Mais en réalité, nous expérimentons chacun notre nature biologique.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI