Bonne Nouvelle : L’Homéopathie, officiellement reconnue par le gouvernement suisse comme médecine légitime aux côtés de la médecine conventionnelle !

Accueil » News » Bonne Nouvelle : L’Homéopathie, officiellement reconnue par le gouvernement suisse comme médecine légitime aux côtés de la médecine conventionnelle !

Le gouvernement suisse, qui vient d’élargir sa définition de la médecine, annonce un changement sur le statut de la guérison alternative et des thérapies complémentaires. Pendant trop longtemps, l’assurance maladie a garanti le monopole d’un système dominé par les drogues synthétiques. Le gouvernement suisse sort de ce moule de confinement et permet aux régimes d’assurance maladie des patients de couvrir cinq nouvelles thérapies complémentaires.

En mai 2017, les plans d’assurance maladie en Suisse couvriront une variété de modalités de guérison, incluant l’homéopathie, l’acupuncture, la médecine traditionnelle chinoise, la médecine herbale et la médecine holistique. De cette façon, la Suisse attisera la flamme de nombreux modes de guérison dont la pratique est ancrée dans l’Histoire.

Suisse : Un nouveau paramétrage dans la santé publique

Avec l’intégration de ces cinq modalités de guérison éclectique, la santé publique en Suisse deviendra plus abordable. En légitimant ces modes de guérison traditionnelle, les soins de santé peuvent rivaliser pour proposer les meilleurs soins aux patients, autonomiser les gens au lieu de les jeter dans un cycle vicieux entre la cherté des coûts et les effets secondaires de traitements ayant toujours eu le monopole.

Vous pouvez lire également :  Des scientifiques allemands auraient prouvé qu'il y a de la vie après la mort ... Le croyez-vous ?!

La «science» pharmaceutique synthétique a débuté en 1869, alors que des expériences sur le goudron de houille étaient en cours. Le premier médicament était un sédatif-hypnotique appelé hydrate de chloral. Les sociétés pharmaceutiques se sont mises en route après avoir expérimenté de mauvaises distillations de goudron de houille.

Les premiers médicaments analgésiques et antipyrétiques, la phénacétine et l’acétanilide, ont été fabriqués à partir d’aniline et de p-nitrophénol, qui ne sont que des sous-produits du goudron de houille.

La «science» pharmaceutique, pour la plupart, est un abandon absolu des modalités de guérison qui ont soutenu les humains pendant des siècles. La bonne nouvelle est que de nombreux herboristes sont toujours en emploi, et continue de créer de la vraie médecine à base de plantes. Les plantes synthétisent leur propre médicament et contiennent des composés qui, une fois extraits et utilisés correctement, travaillent en conjonction avec les systèmes du corps humain, en restaurant son état de guérison.

Vous pouvez lire également :  Un nouveau remède contre le cancer découvert! quel rapport avec le lait maternel ?

Découvrez dans la seconde partie de cet article comment le peuple suisse s’est exprimé pour rendre sa légitimité à la médecine traditionnelle.

Voici comment le gouvernement suisse a inclut des thérapies complémentaires sur la liste des services de santé payés :

Voir la page suivante (Cliquez sur le bouton Jaune en dessous)

Likez cet article sur Facebook

Page suivante

VOUS AIMEREZ AUSSI