Une autre bonne raison de faire du vélo: les femmes cyclistes ont une meilleure fonction sexuelle !

Accueil » Psycho & Couple » Couple » Une autre bonne raison de faire du vélo: les femmes cyclistes ont une meilleure fonction sexuelle !

En plus de vous aider à rester en forme et en bonne santé, saviez-vous que faire du vélo peut aider à améliorer la fonction sexuelle des femmes?

Selon une étude, si les femmes cyclistes ont plus de risques de souffrir d’engourdissements génitaux, de plaies de selle et d’infections des voies urinaires, elles sont moins susceptibles d’avoir de graves symptômes sexuels et urinaires que les non-cyclistes.

L’étude de l’université de Californie :

L’étude, menée par des experts de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF), a également déterminé que « les cyclistes de haute intensité avaient une meilleure fonction sexuelle ».

Les chercheurs ont étudié les données d’athlètes féminines dans cinq pays et ont tenté de déterminer si le cyclisme pouvait avoir un impact négatif sur les fonctions urinaires et sexuelles chez les cyclistes.

Des études antérieures avaient établi un lien entre le cyclisme et le dysfonctionnement sexuel. Ce qui avait été à l’origine de la croyance répandue selon laquelle le cyclisme pourrait affecter négativement la fonction sexuelle ou urinaire des femmes.

LIRE AUSSI:
Voici les points de départ pour mieux agir envers les femmes!

Mais cette étude n’a pas déterminé que les cyclistes féminines avaient une plus mauvaise fonction sexuelle ou urinaire que les non-cyclistes.

Les résultats de l’étude ont prouvé un lien entre le cyclisme, l’engourdissement génital et les plaies de selle. Cependant, il n’a pas révélé de lien entre l’intensité ou la durée du cyclisme et le dysfonctionnement sexuel ou urinaire.

Thomas W. Gaither, un étudiant en médecine de l’UCSF et premier auteur de l’étude, a déclaré que « les kilomètres parcourus à vélo étaient associés à une meilleure fonction sexuelle, déterminée par un questionnaire rempli et validé par des cyclistes professionnels ».

Bien sûr, faire du vélo peut être à l’origine d’infections et plaies de la selle. Mais, Gaither a expliqué qu’en déterminant comment prévenir les plaies de la selle et les infections, faire du vélo pourrait même améliorer la santé sexuelle des femmes.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI