Buvez-vous trop d’ALCOOL ? Faites attention à ces signes d’alerte !

Accueil » Santé » Buvez-vous trop d’ALCOOL ? Faites attention à ces signes d’alerte !

A la différence de la drogue, l’alcool est une boisson légale, mais dont les effets peuvent être tout aussi dévastateurs que ceux des substances psychotropes illicites. Il n’y a pas de mal à boire 2 ou 3 verres par jour, mais dès que vous ingérez plus d’une bouteille par jour, il y a lieu de se faire des soucis…

Boire de  l’alcool en excès endommage non seulement le foie, les os et les cellules du cerveau, mais il augmente également le risque de dépression, et autres troubles mentaux pouvant influencer la vie socioprofessionnelle. Beaucoup de personnes ne se voient pas comme alcoolique, mais la réalité est qu’il existe une toute petite barrière entre « boire une verre » et « se souler ».

L’alcoolisme devenue presque normale :

En effet, le Royal College of Psychiatrists a déclaré que l’alcool provoque beaucoup plus de mal que les drogues illégales comme l’héroïne et le cannabis. « Il est un tranquillisant, il crée une dépendance et est la cause de nombreuses admissions à l’hôpital.» , témoignent les experts.

Ce qui est encore plus inquiétant est que beaucoup d’entre nous sous-estiment grandement combien de verre nous buvons et l’effet qu’elle a sur nous.

La consommation abusive est devenue presque normale, car l’alcool est bien ancrée dans de nombreuses sociétés et ce n’est pas les occasions qui manquent pour en boire », explique le Dr Iqbal Mohiuddin, un psychiatre consultant en toxicomanie et chef clinique à la Serena House a medical detox and treatment center, à Londres.

L’alcoolisme, une ligne dangereuse à ne pas franchir :

«Le principal problème est qu’il est assez facile pour certaines personnes de devenir des consommateurs réguliers d’alcool. Au début, l’effet apaisant il vous donne s’apparente à la prise de médicaments tranquillisants comme le diazépam », explique le Dr Mohiuddin.

« Mais au fil du temps, les avantages se dissipent rapidement et vous aurez besoin de consommer plus d’alcool pour obtenir les mêmes effets. C’est là alors que commence les problèmes».

Mais avant d’arriver au stade de la dépendance, il existe des signes d’alertes qui doivent vous rappeler de revoir votre consommation d’alcool.

Le Royal College of Psychiatrists a produit une liste de signes classiques qui montrent que votre consommation d’alcool a atteint un niveau inquiétant.

Parmi ceux-ci :

Vous buvez régulièrement de l’alcool pour faire face à la colère, la frustration, l’anxiété ou la dépression.

Vous buvez de l’alcool pour booster votre confiance

Votre consommation d’alcool affecte vos relations avec les autres. Vos proches vous reprocheront d’avoir un comportement agressif quand vous buvez.

Vous laissez tomber certaines tâches prioritaires pour boire de l’alcool.

Votre consommation d’alcool vous dégoûte et vous met en colère contre votre propre personne.

Vous commencez à avoir des trous de mémoire.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI