A cause d’une simple habitude très courante, cette femme a failli perdre la vie…

Accueil » Santé » A cause d’une simple habitude très courante, cette femme a failli perdre la vie…

Pour leur faciliter la tâche, les filles portent souvent un élastique autour de leur poignet pour éviter de les sortir de leur sac, telle est l’habitude féminine la plus courante aujourd’hui.

Cependant, l’histoire d’Audree Kopp, une femme habitant Louisville, à Kentucky, est particulièrement incroyable avec un élastique qui a failli lui coûter la vie.

Tout à commencer lorsque cette pauvre femme remarqua la présence d’une grande égratignure au niveau du poignet, ressemblant à une marque sur la peau. Peu de temps après, cette égratignure se développa pour permettre aux bactéries, présents dans l’élastique de s’y introduire et pénétrer dans son corps.

Aussitôt, elle décida de consulter un médecin afin de vérifier ce dont elle souffrait, car l’égratignure était trop visible pour être ignorée.

Le premier médecin a prescrit des médicaments à Audree et lui a demandé de suivre le traitement durant 3 jours.

LIRE AUSSI:  CES ALIMENTS que vous pensiez être sains mais qui ne le sont pas !

elle se réveilla avec une blessure autour du poignet :

Le lendemain matin, elle se réveilla avec une blessure autour du poignet, ressemblant à une morsure de serpent, voire à un gonflement assez effrayant.

Elle se précipita chez un autre médecin qui fut choqué de ce qu’il avait constaté chez cette femme : cette infection a pu se développer en septicémie !

Heureusement, l’infection n’est pas arrivée à atteindre les tendons ou les os, sinon Audree aurait été dans une terrible situation.

Parmi les docteurs qui avaient consulté Audree, Amit Gupta déconseille vivement à toutes les femmes, y compris les hommes, de laisser des élastiques trop longtemps autour de leur poignet, car cela pourrait facilement dégénérer et se métamorphoser en de très graves infections cutanées.

Faites attention aux habitudes du quotidien, car certaines peuvent être mortelles !

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI