Cette épice peut vous aider à perdre vos poignets d’amour en un rien de temps !

Accueil » Maigrir » Régimes minceur » Aliments minceur » Cette épice peut vous aider à perdre vos poignets d’amour en un rien de temps !

Si vous êtes de grands amateurs de friandises, il ne serait pas très étonné que vous vous retrouviez avec des poignets d’amour qui pendent sur vos côtes.

Toutefois, si vous souhaitez vous débarrasser de ce problème, une épice particulière pourrait vous être utile : la cannelle.

La cannelle pour perdre du poids :

Publicité

La cannelle a été utilisée en médecine pour des milliers d’années en raison de ses niveaux extrêmement élevés d’antioxydants. Elle est également anti-inflammatoire, anti-diabétique, anti-microbien, immuno-stimulant et a même le potentiel de réduire les tumeurs cancéreuses et de protéger le cœur.

Cette épice peut vous aider à perdre vos poignets d’amour en un rien de temps !

Mais parmi toutes ces utilisations phénoménales, la cannelle nous aide également à perdre du poids. La cannelle est incroyable quand il s’agit de stimuler le métabolisme, maintenir la glycémie stable et aider à réduire les fringales malsaines.

Elle est riche en manganèse, en fer et en calcium, ce qui aide à équilibrer la glycémie tout en augmentant la sécrétion d’insuline dans le corps. Pourquoi est-elle si importante quand vous essayez de perdre du poids?

LIRE AUSSI:  Incroyable : cette boisson fait disparaître 50% de la graisse de votre ventre !

La cannelle empêche la transformation du sucre métabolisé en graisse, tout en retardant le passage de la nourriture de l’estomac à l’intestin. Grâce à cet effet, vous vous sentez rassasié plus longtemps, et vous mangez moins.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que la cannelle fonctionne à très petites doses. Une demi-cuillère à café par jour peut aider à équilibrer la glycémie, mais si vous voulez prendre des doses plus élevées, vous pouvez profiter de ses minéraux et de son activité antioxydante pour vous protéger contre les maladies cardiovasculaires et même les maladies neurodégénératives.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI