Cette femme allaite son petit ami de 36 ans 12 fois par jour

Accueil » News » Cette femme allaite son petit ami de 36 ans 12 fois par jour

Certaines tendances ne manquent pas de provoquer la controverse. Aux Etats-Unis, un couple s’est attiré les foudres des mamans allaitantes en révélant que la femme prenait du plaisir à allaiter son petit ami toutes les deux heures pour ‘renforcer leur relation’. En se confiant sur les motivations derrière cette étrange pratique, la maman a révélé qu’elle avait pris une décision surprenante pour faire en sorte que cette relation marche, comme relayé par le journal britannique The Sun

Jennifer Mulford, une maman d’Atlanta qui a donné naissance pour la dernière fois il y a 20 ans, a décidé d’avoir ‘une relation d’allaitement adulte’ avec son petit ami Brad Leeson.

L’allaitement pour renforcer son couple ?

Jennifer, une maman d’Atlanta, était célibataire lorsqu’elle a découvert les relations d’allaitement adulte à travers un site web. Elle avoue la fascination qu’elle a ressentie en découvrant cette pratique :

‘Quand j’ai découvert le lien que l’allaitement pouvait créer entre deux personnes, j’en ai eu envie. J’ai toujours adoré qu’on me touche les seins pendant l’amour plus que toute autre chose, donc je savais que j’allais aimer’, a-t-elle confié.

La recherche du partenaire idéal

Jennifer s’est alors mise à la recherche d’un partenaire qui serait ouvert à l’idée d’avoir une relation d’allaitement adulte sur différents sites de rencontre et forums.

Ce n’est qu’en parlant de cette pratique à son ex petit ami du lycée, Brad Leeson, que Jennifer a enfin trouvé quelqu’un d’ouvert à cette idée. Alors que son ex lui racontait qu’il avait un faible pour les femmes qui ont une forte poitrine, Jennifer a saisi l’opportunité pour lui parler de l’allaitement adulte.

Brad a ainsi commencé à s’informer sur l’allaitement adulte et tel fut le début de leur histoire d’amour.

Une décision surprenante

Etant donné que Jennifer n’avait pas allaité depuis plus de 20 ans, elle ne produisait naturellement plus de lait maternel et ne pouvait donc pas allaiter son petit ami.

Pour remédier à cela, le couple a provoqué la lactation en stimulant sa poitrine. Brad tétait les seins de Jennifer à sec ou les stimulait à l’aide d’un tire-lait toutes les deux heures pour faire penser à son corps qu’elle venait d’avoir un bébé. Jennifer incite également la lactation en buvant une infusion à base de plantes qui est censée imiter l’effet des hormones féminins et favoriser la production de lait.

Par ailleurs, dans le but de pouvoir se consacrer à sa relation d’allaitement adulte, Jennifer a pris la décision de quitter son emploi.

‘Je prends une pause du boulot car je veux tout dédier au bon fonctionnement de cette relation’, a-t-elle expliqué.

Jennifer s’est ainsi entièrement dédiée à son projet d’allaitement adulte et a pris bien soin de stimuler sa poitrine toutes les 2 heures, même pendant la nuit ou quand Brad n’est pas là.

Les mamans allaitantes en colère

En partageant leur histoire avec le public, Jennifer et Brad n’ont pas manqué de susciter la controverse et se sont d’ailleurs attiré les foudres des mamans allaitantes. Ces dernières se disent offensées par cette pratique car elle ‘sexualise’ selon elles l’allaitement et complique davantage leur combat pour normaliser l’allaitement en public.

Jennifer affirme quant à elle que c’est une pratique extrêmement privée pour elle et qu’elle ne pourrait jamais le faire en public, quoique Brad ne s’y opposerait pas.

‘Si ça ne dépendait que de Brad, on le ferait, mais c’est très privé pour moi. Je crois qu’il ne faut jamais dire jamais, mais j’adore le moment que l’on partage seuls. C’est notre moment de couple loin du reste du monde, et j’attends chaque allaitement avec impatience’, a-t-elle raconté.

Le lait maternel est-il bon pour la santé des adultes ?

Selon le Journal of the Royal Society of Medicine, la réponse est non, bien au contraire, le lait maternel pourrait être nocif pour les adultes. En effet, les chercheurs britanniques à l’origine de cette étude préviennent les adultes qui consomment du lait maternel que ce dernier ne leur apporte pas de bienfaits particuliers. Il n’aurait qu’un effet placebo déclare Sarah Steel, chercheuse à l’université Queen Mary de Londres.

Pire encore, le lait maternel vendu en ligne pourrait les exposer à certains risques :

– Le lait maternel non pasteurisé peut exposer les consommateurs à des maladies infectieuses comme l’hépatite, le VIH et la syphilis ;
– Les conditions d’hygiène dans lesquelles le lait maternel est produit et conservé sont inconnues, ce qui expose ses consommateurs à des bactéries alimentaires.

VOUS AIMEREZ AUSSI