Cette femme, née avec deux vagins et deux utérus est à présent maman de 4 enfants

Accueil » News » Cette femme, née avec deux vagins et deux utérus est à présent maman de 4 enfants

Dans un monde où l’on entend souvent parler de violences et de tragédies, il est important de parler également des miracles et des merveilles qui rendent la vie plus belle. En Australie, une jeune femme souffrant d’une condition très rare qui lui a valu de naître avec deux vagins et deux utérus a appris à un très jeune âge qu’elle ne pourrait probablement jamais tomber enceinte. Aujourd’hui, elle est maman de 4 beaux enfants dont deux adorables jumelles. L’histoire touchante de cette famille a été relayée par nos confrères du New York Post.

Contre toute attente, un couple a accueilli 4 beaux enfants dans sa vie après que les médecins leur aient assuré qu’ils avaient très peu de chances d’enfanter. En effet, la maman était née avec deux vagins et deux utérus. Une condition particulière connue sous le nom d’utérus didelphe.

Une condition très rare

Dès ses premières règles, à l’âge de 14 ans, Lauren Cotter a ressenti des douleurs réellement insupportables qui ont continué jusqu’à ce qu’elle décide de faire une échographie à l’âge de 16 ans.

Elle a alors découvert qu’elle était née avec ce qu’on appelle un utérus didelphe, qui est une malformation de l’utérus survenant à la suite d’un défaut de fusion des canaux de Müller lors du développement du foetus. Sa condition très rare a fait qu’elle avait deux vagins et deux utérus, et son médecin lui a annoncé qu’elle ne serait probablement jamais en mesure de concevoir.

Lauren a décidé de se faire opérer pour retirer la barrière qui divisait son vagin, ce qui lui a permis d’avoir une vie sexuelle normale, mais son utérus est resté divisé en deux, compliquant toute tentative de grossesse et augmentant les chances d’avoir une fausse couche ou un bébé mort né.

Un miracle

Lauren a rencontré son mari actuel alors qu’elle n’avait que 17 ans, et elle a décidé d’être entièrement honnête avec lui.

‘Dès le début, Ben et moi avons discuté de notre envie d’avoir des enfants, et c’était clair qu’il voulait vraiment être papa. Je savais que je devais être honnête et lui dire que ce ne serait peut-être pas possible avec moi’, a expliqué Lauren.

Ben lui a répondu qu’il la soutiendrait quelle que soit la situation, et ils se sont mariés en 2012. Seulement un an après leur mariage, ils ont commencé à essayer d’avoir un enfant car ils savaient que cela pourrait prendre longtemps.

‘Nous savions que ce serait peut-être un long chemin difficile et avons essayé de ne pas trop espérer’, a raconté Lauren.

Contre toute attente, cela ne leur a pas pris plus d’un mois. N’arrivant pas à en croire ses yeux, la future maman a refait le test de grossesse chaque jour pendant une semaine.

‘Chaque jour, la ligne devenait plus sombre jusqu’à ce que j’en sois convaincue : j’étais enceinte ‘, s’est réjouie Lauren.

Ben et sa compagne ont ainsi accueilli leur première fille, Amélie, avec une joie indescriptible. La petite a apporté tellement de joie dans leur vie qu’ils ont décidé, seulement un an et demi plus tard, qu’ils voulaient un deuxième enfant. Deux mois plus tard, Lauren était enceinte d’un garçon qu’ils appelleront Harvey.

Une belle surprise

Après avoir eu une fille et un garçon, Lauren a décidé d’opter pour un implant contraceptif car elle n’a pas supporté la pilule contraceptive et ne pouvait pas utiliser de stérilet.

Bien que les implants contraceptifs soient censés être efficaces à plus de 99%, Lauren est tombée enceinte de jumelles seulement trois semaines après l’installation de son implant.

‘Dire que j’étais choquée serait un euphémisme’, a-t-elle raconté.
Bien que les médecins étaient inquiets à l’idée que Lauren porte des jumelles dans un utérus réduit, elle a donné naissance à deux belles petites filles au bout de 37 semaines.

Contre vents et marées, Lauren et Ben sont ainsi devenus parents de quatre petits anges aujourd’hui âgés d’entre 15 mois et 5 ans.

Toujours garder espoir

L’histoire touchante de la famille Cotter nous rappelle une leçon importante : il faut toujours garder espoir dans la vie et faire preuve d’optimisme. Selon le psychiatre Antoine Pelissolo, ‘La pensée positive permet de se focaliser sur le moment présent, de ne plus anticiper les problèmes, et de lutter contre ces ruminations ‘.

Même lorsque vous avez l’impression que le monde est contre vous, gardez espoir, persévérez et continuez à avancer et vous en serez un jour récompensé. Tout comme la vie est pleine de tragédies, elle est également pleine de miracles et de belles choses. A cet effet, il est essentiel d’adopter la pensée positive qui, par la force des choses, nous permettra de mieux appréhender l’acceptation des obstacles qui se dressent sur notre route.

VOUS AIMEREZ AUSSI