Cette huile de cuisson est liée au Cancer, à des maladies cardiaques et à la démence !

Accueil » News » Cette huile de cuisson est liée au Cancer, à des maladies cardiaques et à la démence !

Dans un article publié par le journal Telegraph, on y apprend que les fritures avec de l’huile végétale pourraient occasionner trois troubles de santé majeurs, dont le cancer, les maladies cardiaques et la démence.  Explication…

Cela pourrait sembler contre-intuitif, mais la friture avec du beurre ou des saindoux serait plus saine que la friture avec de l’huile végétale, affirment les scientifiques. Les huiles végétales telles que le tournesol ou le maïs contiennent des produits chimiques «toxiques» liés à la fois au cancer, aux maladies cardiaques et à la démence.

Huiles végétales, dangereuses à haute température :

En effet, cuisiner avec des huiles végétales libère des produits chimiques toxiques liés au cancer et d’autres maladies.

Cette huile de cuisson est liée au cancer, à des maladies cardiaques et à la démence !

Les scientifiques ont découvert que le chauffage de ces huiles conduit à la libération de concentrations élevées de produits chimiques appelés aldéhydes.

Les aldéhydes sont connus pour être responsables  de divers cancers, de maladies cardiaques et maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer. Des cas de maladies très agressives qui peuvent être très dangereuses, voire même fatale.

Martin Grootveld, professeur de chimie bioanalytique et pathologie chimique, et responsable de l’étude, a déclaré que ses recherches ont montré « qu’un repas typique de poisson et frites », frit dans de l’huile végétale, contenait jusqu’à 100 ou 200 fois plus d’aldéhydes toxiques que la limite quotidienne.

Alors quelles sont les huiles pouvant être utilisées comme alternatives :

Cette récente découverte va à l’encontre de plus de 20 années de recherche, pendant lesquelles il était recommandé que les gens doivent opter pour les graisses polyinsaturées saines contenues dans les huiles de maïs et de tournesol.

LIRE AUSSI:  Selon une étude, « les régimes faibles en gras haussent le risque de mort précoce ».

A ce sujet,  le professeur Grootveld déclare que « pendant des décennies, les autorités nous ont mis en garde contre les dangers du beurre et du saindoux. Mais nous avons constaté que ces derniers sont beaucoup plus sains que les huiles végétales pour des besoins de fritures.

Il ajoute que : «on vous dira que les graisses polyinsaturées de l’huile de maïs et l’huile de tournesol sont bonnes pour la santé. Mais quand vous ne faites pas attention à celles ci, en les soumettant à de fortes quantités de chaleur dans la poêle ou au four, elles subissent une série complexe de réactions chimiques qui se traduit par l’accumulation de grandes quantités de composés toxiques».

L’équipe du Prof Grootveld a mesuré des niveaux de « produits d’oxydation des lipides aldéhydique » (LOP), produits lorsque les huiles ont été chauffées à des températures différentes. Les essais ont suggéré que l’huile de noix de coco produit les plus bas niveaux d’aldéhydes. En plus, trois fois plus d’aldéhydes ont été produits lors du chauffage de l’huile de maïs et l’huile de tournesol qu’avec beurre.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI