Cette marque de produits pour bébé admet que ces produits contiennent des composés potentiellement cancérigènes.

Accueil » News » Cette marque de produits pour bébé admet que ces produits contiennent des composés potentiellement cancérigènes.

Quelques mois après que la multinationale Johnson & Johnson ait été reconnue coupable et ordonné de payer la somme de 417 millions de Dollars à Eva Echeverria, une sexagénaire américaine qui affirme avoir contracté le cancer des ovaires en utilisant les produits de la marque, Johnson & Johnson s’est finalement résolu à admettre les faits.

Johnson & Johnson, la marque populaire de ventes de produits pour bébés, a récemment fait face à des poursuites judiciaires et l’indignation du public à cause des risques sanitaires que représentent leurs produits. Des substances potentiellement cancérigènes seraient contenues dans les produits mis en vente par la compagnie.

Les substances dangereuses utilisées par Johnson & Johnson :

Si vous lisez  la liste des ingrédients sur tous les produits Johnson & Johnson, vous serez surpris. L’ingrédient principal trouvé dans ces produits est le 1,4-dioxane, qui provoque  une irritation de la peau, maux de tête, de la somnolence, des vertiges et des dommages au foie.

Cette marque de produits pour bébé admet que ces produits contiennent des composés potentiellement cancérigènes.

De plus, la poudre de bébé de Johnson & Johnson contient aussi du Talc, un composé chimique considéré comme hautement cancérigène.

C’est une espèce minérale composée de silicate de magnésium doublement hydroxylé, pouvant contenir des traces de nickel, de fer, d’aluminium, de calcium, de sodium et d’autres silicates magnésiens comme l’amiante.

En outre, le quaternium-15, un autre ingrédient trouvé dans le Johnson & Johnson shampoing pour bébé, est l’un des principaux agents cancérogènes.

Le problème c’est que ce produit chimique émet le formaldéhyde, qui est un cancérogène connu qui peut déclencher des réactions sur la peau de votre bébé au fil du temps.

Johnson & Johnson reconnaît finalement les faits :

Likez et Partagez cet article sur Facebook

Page suivante
VOUS AIMEREZ AUSSI