Cette mère a utilisé de la marijuana médicale pour traiter le cancer de son fils de trois ans après avoir refusé de continuer la chimiothérapie !

Accueil » News » Cette mère a utilisé de la marijuana médicale pour traiter le cancer de son fils de trois ans après avoir refusé de continuer la chimiothérapie !

Voici comment cette mère s’est justifiée sur le choix thérapeutique qu’elle a pris pour son fils cancéreux :

 

 

«C’était horrible», dit-elle à une station de télévision locale. « Ce n’est même pas une décision que j’ai du faire, donc je ne peux pas dire que j’ai pris cette décision. Les médecins ne m’ont pas laissé d’autre choix que la chimio en me donnant un délai de moins d’une semaine avant la mort de mon enfant».

«Dès le début du traitement, il a eu des effets secondaires, des vomissements et des problèmes émotionnels avec la colère et la rage; ne mangeant que très peu. »

La mère de Landon a ensuite entendu parler des produits dérivés de la marijuana qui selon elle, ont été efficaces dans le traitement de la leucémie. Elle dit notamment :

«Le cannabis, tout comme la morphine, est un médicament … Ce n’est pas seulement une drogue, mais un médicament qui aide mon fils à combattre son cancer».

Elle l’a d’abord utilisé le CBD avec la chimiothérapie, dit-elle, et cherchait un médecin pour appuyer sa décision.

« J’ai continué la chimiothérapie car c’est ce qui a sauvé mon fils au début de son combat, mais le traitement au cannabis lui rendu la vie, il en prenait en fortes doses au départ», dit-elle.

N’ayant pas trouver de soutien médicale pour sa décision, elle a déménagé au Colorado pour profiter des lois de l’État sur la marijuana.

Confession d’une mère désabusée :

Sierra a écrit sur la page Facebook de son fils : «Après un an de traitement combiné, j’ai pris la décision de mettre fin à la chimio. Le cannabis a maintenu le cancer de Landon en rémission, il fait régulièrement des tests en laboratoire et tous ses résultats continuent d’être exceptionnels ».

Elle a ajouté qu’en rencontrant les médecins, elle avait l’impression de condamner son fils à une «mort sûre» en ne le gardant pas sous stéroïdes et chimio pendant encore trois ans.

«Ils voulaient emmener mon fils et ont dit qu’ils n’avaient pas le choix, me menaçant de me dénoncer à la police et à la SCP si je continuais de lui donner du marijuana».

Actuellement, le petit Landon répond étonnamment au cannabis, et ses tests sanguins sont normaux, surtout pour un patient atteint de cancer. Comment pourrions-nous donc fermer les yeux sur ce traitement naturel révolutionnaire ?

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI