Cette mère n’a pas attendu que sa grossesse soit à terme, préférant que son mari puisse tenir le bébé dans ses bras avant sa mort.

Accueil » News » Cette mère n’a pas attendu que sa grossesse soit à terme, préférant que son mari puisse tenir le bébé dans ses bras avant sa mort.

Un tout dernier cadeau avant sa mort qui lui fît très plaisir :

« Il l’a tenue pendant 45 minutes », a déclaré Mme Aulger, racontant qu’il avait été le premier à la tenir. « Lui et moi avons juste pleuré tout ce temps. » Le jour suivant, son mari n’a pu tenir Savannah de nouveau que pendant une minute, avant de tomber dans le coma.

Larmoyant alors qu’elle tenait sa fille nouvellement née, Mme Aulger se souvint de la douleur qu’elle a ressentie en parlant à ses quatre autres enfants de la bataille de leur père contre le cancer.

«Mon enfant de 10 ans dit:« Papa est-il endormi? Et j’ai dit: « Non, il est dans le coma ». Puis, il me demanda : « Est-ce qu’il va s’en sortir? », J’ai répondu  « Non » ! Là il s’est mis à pleurer. Mon fils de huit ans a lui aussi pleuré disant : «Je ne vais pas avoir de papa».

Elle a ajouté que malgré son état comateux, son mari était conscient de la présence de la présence du nouveau bébé. «Quand elle pleurait, il secouait la tête et gémissait», a déclaré Mme Aulger. Je l’ai mise sur lui quand il était dans le coma plusieurs fois et sa main se dirigeait vers elle.

Le 23 janvier, M. Aulger est mort dans son lit d’hôpital, avec sa femme et ses quatre enfants à ses côtés et sa fille nouveau-née dans ses bras. « Je l’ai mise dans ses bras et j’ai tenu sa main jusqu’à ce qu’il cesse de respirer », a déclaré Diane.

Page précédente
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI