Ces champignons magiques qui peuvent «réinitialiser» les cerveaux de personnes dépressives…

Accueil » News » Ces champignons magiques qui peuvent «réinitialiser» les cerveaux de personnes dépressives…

Selon de récentes révélations scientifiques, un hallucinogène présent dans les champignons magiques permet de «réinitialiser» le cerveau des personnes atteintes d’une dépression incurable, ce qui suscite l’espoir d’un traitement futur…

L’étude en question :

Réalisé sur un échantillon réduit de 19 patients, cette petite étude consistait à donner aux sujets une dose unique de l’ingrédient psychédélique psilocybine.

Les champignons magiques peuvent «réinitialiser» les cerveaux de personnes dépressives…

A la fin de l’étude, la moitié des patients ont cessé d’être déprimés et ont connu des changements dans leur activité cérébrale qui ont duré environ cinq semaines.

Des résultats prometteurs qui nécessitent toutefois une certaine prudence. L’équipe de l’Imperial College de Londres, chargé de l’étude, à mis en garde contre tout type d’automédication, en attendant des analyses et études plus approfondies.

Il y a eu une série de petites études suggérant que la psilocybine pourrait avoir un rôle dans la dépression en agissant comme un «lubrifiant pour l’esprit» qui permet aux gens d’échapper à un cycle de symptômes dépressifs. Mais l’impact précis qu’il pourrait avoir sur l’activité cérébrale n’était pas connu.

Les différentes zones du cerveau affectées par la psychédélique psilocybine :

L’étude, publiée dans la revue Scientific Reports, a montré que la psilocybine affectait deux zones clés du cerveau. Il s’agit entre autres de :

L’amygdale : fortement impliquée dans la façon dont nous traitons les émotions telles que la peur et l’anxiété, l’amygdale est devenue moins active. Plus la réduction était importante, plus les symptômes signalés se sont améliorés.

Le réseau cérébral du mode par défaut : Correspondant à une collaboration de différentes régions du cerveau, cette zone est aussi devenue plus stable après la prise de psilocybine.

Le Dr Robin Carhart-Harris, responsable de la recherche psychédélique à l’Imperial, a déclaré que les cerveaux déprimés étaient «bouchés» et que l’expérience psychédélique les avait «réinitialisés».

Ces termes proviendraient des patients eux-mêmes, qui ont d’ailleurs utilisé plusieurs autres termes pour qualifier leur nouvel état. « J’ai été réinitialisé », je suis né une seconde fois », « mon cerveau a été défragmenté et nettoyé »…

Cependant, cela reste encore une petite étude, donc de plus grandes études sont encore nécessaires avant que la psilocybine ne soit reconnue comme traitement de la dépression.

Cependant, il ne fait aucun doute que de nouvelles approches thérapeutiques sont dorénavant nécessaires.

Le professeur Mitul Mehta, de l’Institut de psychiatrie du King’s College de Londres, a déclaré: «Ce qui est impressionnant à propos de ces résultats préliminaires, c’est que des changements cérébraux se sont produits dans les zones que nous savons impliquées dans la dépression.

« Cela fournit une justification claire pour examiner maintenant les mécanismes dans les prochaines études. »

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI