Voici Pourquoi les chefs mexicains, les agriculteurs et les activistes apprivoisent l’amarante …

Accueil » News » Voici Pourquoi les chefs mexicains, les agriculteurs et les activistes apprivoisent l’amarante …

Ce matin à San Pablo Huitzo, une ville de la région de Valles Centrales d’Oaxaca, au Mexique, un groupe de femmes s’est rassemblé pour un atelier de cuisine.

Elles vont préparer des « alegrías », une collation saine à base de granola et d’amarante. La liste d’ingrédients comporte aussi de l’eau, du miel, des raisins secs, une forme de sucre de canne brut connu sous le nom de piloncillo et du jus de citron vert.

Puente a la Salud Comunitaria, une association qui soutien la culture de l’amarante 

Ce pourrait être un rassemblement des cuisiniers du quartier dans n’importe quelle cuisine du monde, sauf que dans Oaxaca, l’amarante n’est pas seulement un ingrédient tendance.

food_custom-3412c0323b6c2fc39d7db3416cd46cd50319108f-s1300-c85

Cette céréale de Méso-Amérique fait partie d’un mouvement pour relancer les cultures et les cuisines aztèques, et un moyen d’améliorer la santé physique et l’économie de leur état, qui est un des plus pauvres au Mexique.

Cet atelier est l’un des six ateliers de microentreprises hebdomadaires que Puente a la Salud Comunitaria, organisation à but non lucratif, détient avec 25 groupes différents à Oaxaca.

« Fondée en 2003 par deux volontaires américains à Oaxaca dans le but de réduire le taux élevé de malformations congénitales et de la malnutrition infantile dans les zones rurales, Puente a la Salud Comunitaria a rapidement réussi à réintroduire l’amarante dans l’alimentation locale», explique Pete Noll, le directeur exécutif de l’organisation.

LIRE AUSSI:  Ce n'est pas une Surprise : La FDA interdit tranquillement la vitamine C intraveineuse !

Quels sont donc les points forts de l’amarante ?

Résistante à la sécheresse et compensant les agriculteurs locaux trois à cinq fois le bénéfice d’autres cultures céréalières, l’amarante est une plante riche nutriments. En effet, elle contient des protéines, du calcium, du fer, du magnésium, du potassium et des vitamines (B et C), entre autres.

Puente a la Salud Comunitaria a rapidement commencé à travailler avec les petits agriculteurs pour renforcer les économies locales grâce à la culture durable de l’amarante, appelée amaranto en espagnol.

L’amarante, ou le donneur de vie …

Dans l’ancienne Méso-Américaine, l’amarante était connue comme huautli, signifiant «le plus petit donneur de la vie», et a été cultivée en grandes quantités tout comme le maïs. Lorsque les Espagnols sont arrivés au 16ème siècle, l’amarante a presque disparu du régime aztèque.

Minerva Cruz, une des 250 agriculteurs avec lesquels Puente a la Salud Comunitaria collabore, déclare : « C’est une plante très noble et elle a beaucoup de valeur traditionnelle. C’est ce qui m’a attiré l’attention ».

Les agriculteurs comme Cruz qui cultivent de l’amarante ont également développé un répertoire de recettes pour la plante. Bien que la semence, la farine et les feuilles de la plante soient consommés, les céréales sont la forme la plus utilisée au Mexique.

Crédit photos : Puente a la Salud Comunitaria

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI