Choquant : Une femme accouche d’un gant et de compresses oubliés par un chirurgien…

Accueil » News » Choquant : Une femme accouche d’un gant et de compresses oubliés par un chirurgien…

Agée aujourd’hui de 48 ans, Sylvie avait été opérée d’une hystérectomie en avril 2017 dans une clinique privée à Marseille. Après l’opération, bien qu’elle ressentait des douleurs, les médecins lui ont assuré que l’opération s’était bien passée.

Rentrée chez elle, les douleurs de Sylvie n’ont aucunement pris fin. Au contraire, elle souffrait de plus en plus, jusqu’au jour où elle accoucha du gant et des compresses oubliés par le chirurgien.

Un médecin irresponsable :

Publicité

Après son opération, Sylvie souffrait d’une douleur atroce, ne pouvait pas dormir, était malade et avait même du mal à uriner. «J’avais l’impression que quelqu’un me poignardait avec un couteau dans le ventre mais je pensais que c’était lié à l’opération», a-t-elle déclaré au Parisien.

Choquant : Cette femme accouche d'un gant et de compresses oubliés par un chirurgien…

« J’en ai naturellement parlé avec les infirmières et le chirurgien. Il m’a dit que j’étais affaibli et m’a prescrit un analgésique sans même avoir fait des examens supplémentaires. Elle est alors rentrée à la maison, mais la douleur persista toujours.

LIRE AUSSI:  Une nouvelle étude a révélé que l'alcool nuit au cerveau plus que le cannabis.

Après trois jours de douleurs atroces dans le bas ventre, elle a commencé à avoir des contractions extrêmement fortes. « J’avais toujours mal, je suis allée aux toilettes et là, un gant ainsi que des compresses sont sortis dans une mare de sang. C’était vraiment comme si j’accouchais », a-t-elle dit.

Quand elle a réalisé la cause de ses douleurs, elle est retournée directement à la clinique pour voir le chirurgien, et a été choquée par sa réaction désinvolte quand il a dit:  » Si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à saisir ma compagnie d’assurances, je suis très bien assuré ».

La patiente a saisi le président du tribunal de grande instance de Marseille qui a désigné en procédure de référé un expert pour évaluer les fautes ainsi que ses préjudices. En attendant, Sylvie dit espérer qu’il sera puni et qu’il ne pourra jamais reproduire ce qu’il lui a fait.

Likez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI