Comment faire pousser vos propres Bandages antibactériens ? La réponse est dans la peau de cette plante …

Accueil » Maison » Comment faire pousser vos propres Bandages antibactériens ? La réponse est dans la peau de cette plante …

Comme je travaille pour transformer cette ferme d’une « acre » en un jardin d’Eden autonome, j’ai deux exigences pour chaque plante que je décide de mettre dans le sol. Soit elle doit être comestible, soit elle  est médicinale, sinon de préférence les deux à la fois.  Vous vous demandez pourquoi ? La raison est que je n’ai pas d’argent ni d’espace à gaspiller pour l’aménagement ou l’entretien de plantes frivoles.

Des plantes aux animaux, chaque élément de ma ferme doit avoir un but et un avantage particulier. De plus en plus de gens commencent à prendre conscience de l’avantage d’avoir son propre jardin et d’y faire croître des fruits et légumes destinés à l’alimentation.  Cependant, la croissance de vos propres remèdes  pourrait être tout aussi vitale pour votre bien-être.

Faire pousser des bandages :

Que feriez-vous si vous ne pouviez pas obtenir les  fournitures médicales  ou de l’aide que vous avez besoin pendant très longtemps? Comment voulez-vous gérer cela?

Comment faire pousser vos propres Bandages antibactériens ?

Comme je prévois tout dans mon jardin médicinal, je choisis ce que j’y fais pousser en étudiant les différents scénarios d’urgence médicale.

Un jour, alors que je raclais un de mes « kiddos », la pensée me traversa l’esprit: « Et si je ne pouvais plus obtenir de sparadraps, que pouvais-je utiliser à la place ? » Cette question m’a incité à me plonger dans mes livres sur les plantes et à effectuer des recherches sur Internet. Ce qui m’a permis de découvrir une alternative.

C’est l’un de mes favoris car il est à la fois médicinal et comestible, il s’agit notamment de l’épiaire de Byzance ou épiaire laineuse. De son nom scientifique Stachys Byzantina et aussi surnommé oreille d’ours, l’épiaire de Byzance a été utilisé pendant des siècles comme pansement sur les champs de bataille.

Non seulement les feuilles douces absorbent le sang et l’aident à coaguler plus rapidement, ils contiennent également des propriétés antibactériennes, antiseptiques et anti-inflammatoires. Tous ces facteurs font de cette plante une excellente alternative pour les bandages achetés en magasin.

Voici comment faire pousser l’oreille d’ours pour avoir des bandages antibactériens à portée de main :

L’oreille d’ours peut être cultivée en bordure, dans un massif, en couvre-sol, dans une rocaille sèche ou encore en pot. Sa bonne résistance à la sécheresse fait d’elle une plante bien adaptée aux jardins secs, au jardin minéral et au climat méditerranéen.

Instructions :

1. Remplissez un récipient bien drainé avec un Mix de semences de départ. Une tasse de yogourt avec des trous percés dans le fond peu faire l’affaire.

2. Mouillez le sol en profondeur. Si vous êtes sur l’eau de la ville, utilisez de l’eau filtrée pour vos plantes. Les produits chimiques dans l’eau traitée peuvent inhiber la croissance des plantes.

3. Plantez 1 à 2 graines dans chaque petit récipient, ou mettez des graines de plantes d’environ 6″ à part dans un pot plus grand, les semer à environ ¼ de profondeur du récipient.

4. Gardez le sol humide et les conteneurs à l’abri de la lumière jusqu’à ce que les plantes se mettent à germer. Dès que vous voyez le sommet des plantes émergentes, les mettre dans un endroit où ils peuvent obtenir au moins 6 heures de soleil par jour.

5. Lorsque les plantes comptent au moins trois feuilles, cela montre qu’elles sont prêtes à être transplantées dans un endroit semi-ombragé de votre cour. Espacez-les de 12 « . Ils vont se multiplier facilement dans une bonne terre.

Si vous n’avez pas encore penser à la culture de plantes médicinales, l’oreille d’ours est parfait pour un début.

 

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI