Comment une vitamine a guéri mon anxiété (et comment savoir si elle est responsable de la vôtre !) … L’histoire d’Elisa est un exemple frappant !

Accueil » Psycho & Couple » Psychologie » Comment une vitamine a guéri mon anxiété (et comment savoir si elle est responsable de la vôtre !) … L’histoire d’Elisa est un exemple frappant !

L’histoire d’Elisa Black est un récit auquel beaucoup de gens peuvent s’identifier. Dans sa vie, elle était paralysée par l’anxiété, incapable de mener une existence heureuse, productive et saine. Essayant toute sorte de traitements sans succès, elle a finalement trouvé sa délivrance dans une vitamine.

Comme l’a dit Elisa :

« Mon inquiétude est une bête féroce. Elle a détruit mes relations, griffé mon intérieur jusqu’à ce que je devienne malade, me laissé recroquevillée sous mes couvertures, m’acculant avec des attaques de panique et me faisant pénétrer dans la dépression post-natale après la naissance de mon premier fils ».

L’histoire frappante d’Elisa :

La vie d’Elisa était une longue chaine de peur constante depuis qu’elle était jeune, jusqu’à ce qu’elle atteigne la vingtaine.

anxiety

Elisa a cherché partout un remède à son état, prenant des médicaments sous ordonnance – Aropax, Cipramil, Effexor, Zoloft pour n’en nommer que quelques-uns.

Elle a essayé la thérapie comportementale cognitive, l’hypnose, la thérapie d’exposition, et a visité des psychologues et des psychiatres et des naturopathes et des herboristes. Elle pratiquait obstinément le yoga, méditait matin et soir, et exerçait fiévreusement pour essayer de se débarrasser de l’adrénaline qui courait dans ses veines.

Mais rien ne fonctionnait. Après un long calvaire il s’est avéré que les solutions à ses problèmes n’étaient pas en dehors de son corps, mais plutôt à l’intérieur de celui-ci, dans ses gènes, pour être plus exact. Elisa a une mutation génétique très répandue du gène MTHFR. Le résultat est que son corps à une déficience dans le traitement des vitamines groupe B qui sont essentiels à notre corps.

«Aujourd’hui, ma bête s’est transformé en un tigre de papier, une minuscule ombre dans le coin de mon cœur. Ce n’était pas des drogues ou une thérapie ou une profonde respiration méditée qui l’a finalement dompté, c’était une vitamine. », Disait Elisa.

La bonne nouvelle que l’on apprend avec l’histoire d’Elisa est que le traitement, centré sur des suppléments d’acide folinique, est relativement facile à trouver et sans effets secondaires. Dr Andrew Owen, médecin d’Elisa depuis plus de 10 ans, a été celui qui lui a suggéré ce traitement. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir avec nous comment Elisa a battu sa dépression et repris le cours normal de sa vie …

Voici le traitement d’Elisa et ce que pensent les spécialistes de la mutation du gène MTHFR :

Selon le Dr. Owen, « certaines personnes avec une double mutation ne répondent pas nécessairement de façon spectaculaire à l’acide folinique, c’est pourquoi j’utilise un méthyle B12 en combinaison car il pourrait se révéler plus efficace dans certain cas », dit-il. Ce thérapeute traite au moins deux cents patients avec ce traitement et leurs conditions ne cessent d’enregistrer des progrès.

Les patients du Dr. Owen ne comprennent pas seulement des personnes qui souffrent d’anxiété ou de dépression. Le médecin a remarqué des améliorations chez les personnes atteintes de fibromyalgie, de migraine et d’hypertension; Les enfants atteints de TDAH et d’autisme.

Le traitement d’Elisa :

Étant l’une des premiers patients d’Owen soufrant de dépression anxieuse chronique, il lui a dit :

« Vous avez eu l’une des améliorations les plus spectaculaires, j’ai eu deux ou trois autres patients dans votre état, qui ont une réponse similaire et un grand nombre qui se sont rétablis de leur anxiété. Mais vous, vous êtes surement la plus réceptive avec ce traitement, et je vous en félicite ».

D’abord, le Dr. Owen n’était pas en mesure de prédire que cette thérapie allait marcher brillamment sur Elisa jusqu’à ce qu’il essaye. Ayant rencontré beaucoup de gens avec la même mutation génétique, qui ont les mêmes troubles anxieux, mais pas les mêmes symptômes. Il en a déduit qu’il semblait y avoir un lien entre la personnalité et la génétique.

LIRE AUSSI:  Vous arrive-t-il de vous énerver par ce que vous avez faim ? Voici la raison derrière cela…

Quant à Elisa, son problème n’est pas juste axés sur le facteur génétique :

« Je ne peux pas changer mes gènes, mais je suis prête à explorer les champs émergents qui pourraient m’offrir un moyen de mener une vie normale. Ce que je prend n’est pas un remède. Il y a des moments de doute pendant lesquels je soupçonne que mon anxiété n’est pas seulement causée par une mutation MTHFR, mais par une combinaison de personnalité, de comportements déviants, de sentiments éprouvés, d’une obsession pour les émissions de télé-réalité et d’une tendance incorrigible à la pensée négative ».

Étant peu exploré, découvrez dans la suite les rouages de ce secteur médical :

Donc, si la mutation du gène MTHFR est traitable, pourquoi les médecins ne font pas un dépistages pour l’identifier ? Melissa Adamski, propriétaire de Nutted Out Nutrition et experte reconnue dans le domaine de la génomique nutritionnelle, déclare :

« Il y a beaucoup d’informations sur les variations génétiques et sur la façon dont cela affecte notre biochimie et notre santé. Cependant, il y a moins d’informations sur la façon d’aborder cette question avec les recommandations nutritionnelles et autres recommandations en matière de santé ».

Toutefois, beaucoup de pratiquants sont assez hésitants dans l’utilisation des tests nutri-génétiques car ils sont moins clairs pour pouvoir diagnostiquer et prescrire des traitements aux patients. Les praticiens attendent des preuves plus solides, car il n’y a pas de solution unique.

Et puis, il y a le souci que les gens ne veulent pas vraiment savoir ce qui ne va pas au niveau génétique. Comme le dit Adamski : « Nous n’avons pas beaucoup de lignes directrices sur les meilleures pratiques pour utiliser l’information génétique ».

Les mutations génétiques et leurs remèdes :

La désinformation doit être éclaircie, il faut donner aux gens des exemples clairs de ce qu’ils peuvent changer sur le plan nutritionnel pour pouvoir les aider, et afin de s’éloigner de l’idée qui limite les tests génétiques à la lecture des possibles anomalies futures et les risques de maladies. Pour commencer à comprendre qu’ils peuvent commencer à définir les recommandations de santé préventive et les options de traitement.

Comme la recherche se développe dans l’étude des mutations génétiques et leurs remèdes, nous avons une compréhension plus profonde de la façon dont notre composition génétique peut affecter notre corps et notre esprit. L’histoire d’Elisa est juste une parmi des centaines de personnes qui ont découvert une alternative naturelle à une condition que la médecine moderne ne pouvait pas traiter.

Ce défaut génétique commun (environ 1 personne sur 5) peut causer de l’anxiété et de la dépression. Quant à cette vitamine, elle peut aider ces symptômes à disparaitre naturellement !

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI