Ce composé présent dans les NOYAUX D’ABRICOT tue les cellules cancéreuses, mais son utilisation est Interdite.

Accueil » News » Ce composé présent dans les NOYAUX D’ABRICOT tue les cellules cancéreuses, mais son utilisation est Interdite.

Comme la plupart des fruits, l’abricot renferme plusieurs composés essentiels pour la santé et le bien-être de l’être humain. Reconnu pour ses bienfaits, il est aussi peu calorique, plein de fibres et de potassium, ce qui fait de ce fruit un précieux allié pour notre santé. Cela étant, un composé particulier de ce fruit est considéré comme potentiellement anti-cancérigène, il s’agit de l’amygdaline.

L’amygdaline est un composé qui se trouve dans plus de 1200 plantes comestibles dans la nature. Il se trouve dans les concentrations les plus élevées et les plus efficaces des enzymes qui accompagnent dans les noyaux d’abricot. Malheureusement, beaucoup de gens croient à tort que ce composé pose une grave menace d’empoisonnement au cyanure.

La vérité sur l’amygdaline :

Le composé d’amygdaline a quatre molécules. Deux sont des molécules de glucose et les deux autres sont du cyanure et du benzaldyhide.

Ce composé présent dans les noyaux d’abricot tue les cellules cancéreuses, mais son utilisation est interdite.

Les deux derniers effectuent deux activités métaboliques inhabituelles: ils sont libérés par et dans les cellules cancéreuses seulement. Dans le cas contraire, ils restent dans le composé amygdaline et passent à travers.

En effet, les cellules cancéreuses dépendent de la fermentation du sucre (glucose) pour leur énergie au lieu d’oxygène. Ainsi, les cellules cancéreuses attirent les composés amygdaline pour leur glucose, mais sont ensuite contrées quand elles métabolisent ces composés qui libèrent le benzalldyhide et le cyanure.

Les cellules cancéreuses contiennent une enzyme qui ne se trouve pas dans les cellules saines, bêta-glucosidase. Cette enzyme « débloque » le composé amygdaline, libérant les toxines mortelles au sein de la cellule cancéreuse. Seules les cellules cancéreuses métabolisent l’amygdaline. Les cellules saines normales ne le font pas.

La plupart des cellules non cancéreuses contiennent une autre enzyme, rhodanese. Les quelques molécules de cyanure libres qui peuvent théoriquement échapper sont liés à des molécules de soufre par rhodanese, créant des cyanates inoffensifs qui sont éliminés dans l’urine.

LIRE AUSSI:
10 ans après avoir abandonné son enfant dans une maison vide, cette maman s’est enfin rendu compte de son erreur impardonnable !

Quand l’amygdaline libère les toxines mortelles pour éliminer les cellules cancéreuses :

La substance laetrile a été créée par le Dr Krebs comme une forme concentrée d’amygdaline qui est obtenue par extraction à partir de noyaux d’abricot. L’Amygdaline est un nitriloside et sa structure ressemble plus à celle d’un complexe de vitamines B, de sorte que le Dr Krebs l’a même nommé B17.

Traitement du cancer :

La laetrile est expérimentée depuis 1845 dans la thérapie pour lutter contre le cancer. Son action principale viendrait de la composition de ses molécules, qui contiennent du cyanure d’hydrogène. Selon les défenseurs de la laetrile, ce cyanure serait très peu assimilé par nos cellules qui ne pourraient pas l’extraire, faute d’une enzyme, la bêta-glucosidase, nécessaire à l’opération.

Or, nos cellules ne disposeraient que d’une quantité infime de cette enzyme. Le cyanure d’hydrogène ne serait donc quasiment pas libéré et ne présenterait pas de toxicité lors d’une consommation faible de laetrile. Cependant, les cellules cancéreuses, elles, produisent cette enzyme de façon plus importante. Elles absorberaient donc le cyanure d’hydrogène, ce qui provoquerait leur destruction. C’est par cette voie que la laetrile démontrerait son efficacité.

Les centaines d’études cliniques menées par de nombreux médecins compétents dans le monde entier, démontrent que le traitement avec la thérapie de laetrile ne présente aucun danger pour les cellules normales. Sauf que cela ne fait pas l’affaire de l’industrie du cancer, puisque les graines d’abricots ne sont pas chères et ferraient de l’ombre aux autres traitements coûteux.

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI