Les compteurs intelligents pourraient vous surfacturer à hauteur de 582% de votre consommation réelle

Accueil » News » Les compteurs intelligents pourraient vous surfacturer à hauteur de 582% de votre consommation réelle

Pour bon nombre d’entre nous, les factures de services publics sont un mal nécessaire pour vivre dans notre société moderne, cela même si les factures d’eau et d’électricité rafales une grande partie des salaires.

Selon un nouveau rapport étonnant, il se pourrait bien que dépensiez plus dans le payement de vos factures que vous ne devriez normalement.

Inexactitudes de facturation :

Comme rapporté par le site web Boing Boing, une équipe de recherche de l’Université de Twente à Enschende aux Pays-Bas et l’Université des Sciences Appliquées d’Amsterdam ont fait des recherches sur la facturation des compteurs électriques «intelligents».

Selon les informations rapportées par les chercheurs, ils auraient découverts des inexactitudes dans les facturations, variant de -32% à +582% de la puissance réelle consommée au cours d’un mois.

Le rapport des scientifiques a également noté que, ironiquement, la surfacturation est principalement due à des caractéristiques d’économie d’énergie plus anciennes, car elles introduisent un bruit de ligne qui interfère avec le signal sans fil et, de ce fait, « perturbe » les compteurs.

«Les compteurs d’énergie statiques ou électroniques remplacent les compteurs électromécaniques conventionnels. Les consommateurs se plaignent parfois de facturation plus élevées après le passage à un compteur statique, mais il n’y a pas de cause commune ou fondamentale claire à l’heure actuelle », rapporte les chercheurs.

Ils expliquent que « des interférences électromagnétiques ont été observées entre les convertisseurs d’alimentation actifs utilisés dans les systèmes photovoltaïques et les compteurs statiques. La réduction des niveaux d’interférence a éliminé la lecture inexacte dans les compteurs statiques ».

En tout, cinq des neuf compteurs intelligents qui ont été testés ont fourni des lectures qui étaient substantiellement supérieures à la quantité réelle d’énergie utilisée, tandis que deux donnaient en fait des lectures inférieures à la quantité d’énergie consommée.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI