Les décès liés aux médicaments sur ordonnance contenant des opioïdes dépassent les cas de décès par balle, pourtant il n’y a pas encore d’appel d’interdiction portant sur ces produits pharmaceutiques !

Accueil » News » Les décès liés aux médicaments sur ordonnance contenant des opioïdes dépassent les cas de décès par balle, pourtant il n’y a pas encore d’appel d’interdiction portant sur ces produits pharmaceutiques !

Ces dernières années en Amérique, plusieurs familles ont été endeuillées par des fous furieux de la gâchette. Avec ces cas de fusillade en masse qui deviennent de plus fréquents ces derniers temps, nombreux sont les voix qui s’élèvent pour demander l’interdiction de vente d’armes lourdes.

Tout cela est bien, mais qu’en est-il des cas de décès liés aux opioïdes ? Ne comptent-ils pas ? ils devraient pourtant, compte tenu du fait que les cas de décès liés à ces médicaments pharmaceutiques dépassent de loin ceux associés aux armes lourdes.

A quand la fin de « l’épidémie d’opioïdes » :

Selon les statistiques fédérales, les opioïdes ont tué 33 091 Américains en 2015 seulement. Les estimations placent ces chiffres au-dessus de 36 000 décès pour 2017.

Le nombre de morts au massacre de Las Vegas à Mandalay était de 59. Bien qu’une tragédie horrible, les médicaments opioïdes tuent à elles seules 560 fois plus de personnes chaque année que les victimes de fusillade en masse.

C’est obscène. C’est criminel. Mais il n’ya actuellement aucun appel à interdire cette classe de médicaments hautement dangereuse et mortelle. Serait-ce parce que Big Pharma contribue si largement aux campagnes politiques?

Selon le Center for Responsive Politics, qui suit les dons de l’industrie aux partis politiques et aux candidats, Big Pharma a contribué pour près de 60 millions de dollars rien qu’en 2016. Au cours du cycle électoral de 2014, ce chiffre s’élevait à près de 30 millions de dollars et, en 2012, une année présidentielle, les dons s’élevaient à près de 50 millions de dollars.

Ainsi, en trois cycles électoraux seulement, Big Pharma a versé environ 140 millions de dollars aux comités d’action politique, aux politiciens et à d’autres organisations politiques. Il n’est donc pas étonnant que tout le monde à Capitol Hill se moque carrément des méfaits des opioïdes.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI