Désolé chers végétariens, une nouvelle étude indique qu’une alimentation végétarienne ne réduit pas votre risque de décès précoce !

Accueil » Santé » Désolé chers végétariens, une nouvelle étude indique qu’une alimentation végétarienne ne réduit pas votre risque de décès précoce !

Les gens deviennent végétariens pour de nombreuses raisons, affirme Timothy Caulfield de l’Université de l’Alberta au Canada : Si ce n’est pour le bien-être des animaux, le « branding » personnel (pour se démarquer) est l’une des fréquentes causes, mais à quel prix ?!

Être végétarien ne prolongera pas votre vie ! 

Les chercheurs qui ont suivi environ un quart de million d’adultes âgés de 45 ans et plus dans la Nouvelle-Galles du Sud n’ont trouvé aucune différence significative dans le taux de mortalité, toutes causes confondues. C’est-à-dire qu’ils n’ont pas trouvé de différence entre les personnes qui ont suivi un régime végétarien, semi-végétarien (viande une fois par semaine), pesco-végétarien (poisson autorisé) ou même les personnes qui mangeaient de la viande quotidiennement.

Caulfiel, directeur de recherche au Health Law Institute et expert dans les tendances de la santé des célébrités, a déclaré que l’étude correspond à une nouvelle preuve que les régimes végétariens ne réduisent pas le risque de décès prématuré.

Le végétarisme est devenu une norme culturelle dans le monde occidental, a-t-il déclaré. Il rajoute que « Manger végétarien est comme la nouvelle Prius (Toyota hybride). Vous dites au monde le genre d’invidu que vous êtes, votre marque personnelle ».

Dans un article publié en 2015, intitulé « il n’est pas facile de manger des aliments verts », les chercheurs de l’Université de Calgary et de l’Université Brock ont constaté que les consommateurs de viande ont évalué les végétariens et les végétaliens de manière équivalente ou plus négative que les autres groupes de personnes cibles de préjugés communs, tandis qu’ils les ont évalué plus négativement que les « hors-groupes » comme les intolérants au gluten, par exemple. « Seuls les toxicomanes ont été évalués négativement que les végétariens et les végétaliens », note l’auteur.

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton jaune en bas)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI