Détection de plomb dans les échantillons de NOURRITURE POUR BÉBÉS. Les pédiatres disent qu’il n’y a pas de niveau sécuritaire !

Accueil » Astuces Naturelles » Détection de plomb dans les échantillons de NOURRITURE POUR BÉBÉS. Les pédiatres disent qu’il n’y a pas de niveau sécuritaire !

Environ 20% des échantillons d’aliments pour bébés, testés sur une période d’une décennie, avaient des niveaux détectables de plomb, selon un nouveau rapport de l’Environmental Defence Fund, un groupe à but non lucratif.

Le groupe a évalué les données recueillies par la Food and Drug Administration de 2003 à 2013. Il s’agissait de 2.164 échantillons de nourriture pour bébés. Ils ont trouvé que 89% des échantillons de jus de raisin, 86% des échantillons de patates douces et 47% des échantillons de biscuits présentaient des niveaux détectables de plomb.

Normes alimentaires : ce que l’on reproche à la FDA 

« Les niveaux que nous avons trouvés étaient relativement faibles, mais lorsque vous les ajoutez à tous les aliments que les enfants mangent… ça devient important », déclare l’auteur de l’étude, Tom Neltner.

Twenty percent of baby food samples were found to contain lead, according to a report from the Environmental Defense Fund. The report did not name brand names.

Aucun des échantillons d’aliments pour bébés ne semblait dépasser les niveaux admissibles de plomb de la Food and Drug Administration. Cependant, la FDA est en train d’examiner ses normes, et il est préoccupant que les normes actuelles ne reflètent pas les dernières connaissances sur les risques potentiels pour la santé, en particulier pour les jeunes enfants.

« Je pense qu’il incombe à la FDA et à l’industrie de changer leurs normes pour refléter ce que nous savons : il n’y a pas de niveau sécuritaire. La FDA a des normes anciennes… et elles n’ont pas été mises à jour depuis des décennies », a déclaré la pédiatre Jennifer Lowry qui préside l’American Academy of Pediatrics’ Council on Environmental Health (Conseil de l’Académie Américaine de Pédiatrie sur la Santé Environnementale).

Les nouvelles normes des Centers for Disease Control and Prevention

En 2012, Centers for Disease Control and Prevention ont actualisé les normes et les lignes directrices sur le plomb chez les enfants. Les CDC considèrent qu’un niveau de 5 microgrammes de plomb par décilitre de sang est élevé chez les enfants, mais aucun niveau de plomb n’est considéré comme sécuritaire à cause de ses effets désastreux potentiels sur le développement de l’enfant.

Les CDC ont conclu que « même de faibles niveaux de plomb dans le sang ont un impact sur le QI, la capacité l’attention et les résultats scolaires. À noter que les effets de l’exposition au plomb sont irréversibles ».

Ce que les pédiatres recommandent pour minimiser les risques

Les pédiatres recommandent aux enfants de manger différents types de fruits et de légumes. Cela peut aider à minimiser le risque d’un seul aliment. D’autre part, les régimes riches en fer, en calcium et en vitamine C peuvent limiter l’absorption du plomb.

En revanche, les parents peuvent limiter la quantité de jus de fruits industriels que leurs enfants consomment. L’American Academy of Pediatrics a récemment recommandé de nouvelles normes de consommation de jus. Le groupe pédiatrique déconseille la consommation de jus par les enfants de moins d’un an.

La FDA affirme que son objectif est de protéger la santé en « veillant à ce que l’exposition au plomb se limite dans toute la mesure du possible ». Cependant, elle souligne également que les traces de plomb dans les aliments peuvent provenir de l’environnement.

Il n’est pas clair si le plomb détecté dans les aliments pour bébés provient du sol ou d’autres sources. Selon une fiche d’information de la FDA, si le plomb est dans le sol, il peut être absorbé par les cultures qui poussent dans ce sol. Et donc, « ne peut tout simplement pas être enlevé ».

Likez et Partagez cet article sur Facebook
VOUS AIMEREZ AUSSI