Des documents de la FDA et du ministère britannique de la Santé admettent que les vaccins sont liés à l’autisme !

Accueil » News » Des documents de la FDA et du ministère britannique de la Santé admettent que les vaccins sont liés à l’autisme !

Voici les révélations contraignantes sur les vaccins identifiées dans des documents confidentiels :

 

Il s’avère que les craintes concernant les effets néfastes des vaccins ne soient pas complètement infondées. Les documents découverts révèlent que GlaxoSmithKline (GSK), le fabricant du vaccin MMR Pluserix, savait que les vaccins pourraient causer des complications graves chez les enfants, dont certains sont l’encéphalite et d’autres affections associées à l’autisme.

«Nous avons indemnisé les cas où les enfants présentaient une encéphalopathie ou une maladie générale du cerveau», a admis Tina Cheatham, conseillère principale de l’administrateur de l’Administration des ressources et des services de santé du ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis. «L’encéphalopathie peut être accompagnée d’une progression médicale d’un éventail de symptômes, y compris le comportement autiste, l’autisme ou des convulsions. »

Les CDC, la pédiatrie, le gouvernement américain et Merck admettent que le vaccin ROR provoque l’autisme.

La rétention et la censure de l’information :

Cette admission a d’énormes répercussions, puisque l’encéphalopathie suite à la produit des symptômes de l’autisme. GSK, le gouvernement britannique et divers autres acteurs ont tous gardé cette information secrète, même après que des dénonciateurs courageux, tels que le Dr William Thompson, aient présenté publiquement des données reliant le vaccin ROR aux résultats de santé liés à l’autisme.

Bien que les autorités sanitaires aient fait auparavant allusion au lien entre le MMR et l’autisme, aucune n’a encore fait une déclaration directe à ce sujet. Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), par exemple, ont admis que la rubéole, composante allemande de la rougeole du MMR, était connue pour être une cause de l’autisme depuis les années 1960. Même Merck & Co., un important fabricant de vaccins MMR, a fait des admissions sur le fait que leurs vaccins en général peuvent causer l’autisme.

“[R] ubella (syndrome de rubéole congénitale) est l’une des rares causes prouvées de l’autisme”, a déclaré Walter A. Orenstein, MD, ancien assistant chirurgien général et directeur du programme national d’immunisation, dans une lettre de 2002 au médecin en chef britannique.

Dr. Julie Gerberding, M.D., M.P.H., l’actuel président de la Division des vaccins de Merck, a également admis précédemment que les personnes ayant une prédisposition à la dysfonction mitochondriale peuvent développer l’autisme après la vaccination. Au moins 20% des cas d’autisme induits par le vaccin sont associés à une dysfonction mitochondriale.

«Maintenant, nous savons tous que les vaccins peuvent occasionnellement provoquer des fièvres chez les enfants», a déclaré le Dr Gerberding en 2008, dans un article sur House Call avec le Dr Sanjay Gupta intitulé «Unraveling the Mystery of Autism».

Il rajoute ceci :

“Si un enfant vacciné a une fièvre, d’autres complications peuvent surgir à cause des vaccins. Et si vous êtes prédisposé au trouble mitochondrial, cela peut certainement déclencher des dégâts. Dont certains symptômes qui ont des caractéristiques de l’autisme. “

Page précédente
VOUS AIMEREZ AUSSI