Etes-vous accro au café ? Il y a de fortes chances que vous soyez un psychopathe !

Accueil » Psycho & Couple » Etes-vous accro au café ? Il y a de fortes chances que vous soyez un psychopathe !

Il y a beaucoup de personnes qui ne peuvent se passer de leur tasse de café au réveil. Mais, si la plupart se limite à une tasse seulement, il y a certains qui les enchaînent au gré de la journée. Ce sont eux qu’on qualifie de « personne accro au café ».

Selon une étude scientifique, les personnes accros au café « très fort », seraient plus susceptibles d’êtres des psychopathes. Vous en connaissez ?

L’étude de l’université Innsbruck :

Une étude de l’Université d’Innsbruck en Autriche a montré que le goût pour les aliments et les boissons amères est «grandement associé» à des traits tels que la psychopathie et le sadisme quotidien.

Etes-vous accro au café ? Il y a de fortes chances que vous soyez un psychopathe !

L’étude consistait à examiner les préférences gustatives par type de personnalité.

LIRE AUSSI:
Voici comment apprendre à votre enfant de canaliser sa colère et d'en tirer avantage ...

Pour cela, les chercheurs ont en effet mené une étude en deux étapes sur près de 1000 volontaires, dont la première étape, était d’amener les participants à classer aliments et boissons acides, salés, sucrés et amer selon leurs préférences.

Ensuite pour la seconde étape, les participants devaient répondre à des questions visant à mesurer leur stabilité émotionnelle et leurs tendances au sadisme.

Ainsi, en fonction de leur préférence gustative et leur degré de stabilité émotionnel, les chercheurs ont conclu que ceux qui ont tendance à préférer ces saveurs seraient également plus susceptibles de présenter des traits de caractère tels que le sadisme, le narcissisme, le psychoticisme voire même le machiavélisme.

LIRE AUSSI:
4 raisons pour lesquelles les couples qui se disputent, sont ceux qui s'aiment réellement !

Bien que l’étude ait fourni des résultats intéressants, elle présente certaines zones d’ombre qui méritent d’être revues. Parmi elles, il y a les déclarations faites par les participants sur eux-mêmes, car peu de gens sont précis lorsqu’ils évaluent leurs propres traits de personnalité.

En outre, de nombreuses personnes qualifient leur personnalité en fonction de ce qu’elles ressentent au moment présent ou en se basant sur leur expérience récente plutôt que sur leurs traits constants tout au long de leur vie.

Likez et Partagez cet article sur Facebook

VOUS AIMEREZ AUSSI