Une étude de Harvard de 75 ans révèle le facteur le plus important dans le bonheur humain

Accueil » News » Une étude de Harvard de 75 ans révèle le facteur le plus important dans le bonheur humain

N’aimerions-nous pas tous savoir quel est le secret du vrai bonheur et de la bonne santé? Autrement dit, qu’est-ce qui nous rendrait vraiment heureux dans la vie?

Si quelqu’un venait à vous poser la question, on parie que bon nombre de personnes répondraient « la richesse » ou la « célébrité », et peut-être même les 2 à la fois. Oui beaucoup pensent que l’argent peut nous donner le bonheur éternel. Mais est-ce réellement vrai? Est-ce que l’argent vous rend vraiment heureux?

La science révèle la vraie source du bonheur !

L’argent n’est clairement pas la réponse que nous recherchons. Il ne fait aucun doute que l’argent nous facilite la vie et nous donne accès à certains services, mais il y a une chose dans la vie qui contribue beaucoup plus à notre bonheur, notre contentement et notre qualité de vie: la qualité de nos relations.

L’étude des scientifiques de Harvard sur le développement des adultes a été entreprise au cours des 75 dernières années et des données sont encore recueillies et analysées pour déterminer ce qui fait que la vie en vaut vraiment la peine.

L’étude a impliqué plus que des questionnaires et des enquêtes. Il y avait des examens médicaux réguliers, ainsi que des entrevues régulièrement documentées. Selon Robert Waldinger, jusqu’à présent trois conclusions très importantes ont été tirées des résultats de la recherche:

1. Premièrement, la compagnie (l’entourage) est la clé de la longévité et de la bonne santé. Être avec des gens partageant les mêmes idées et former des relations étroites nous aide à rester heureux et en bonne santé.

Par contre, la solitude rend malheureux et nuit même à la santé. Les gens qui sont en contact avec leurs amis et leur famille jouissent d’une bonne santé même s’ils vieillissent, alors que ceux qui sont seuls deviennent victimes de nombreux problèmes de santé assez tôt dans leur vie.

2. Deuxièmement, comme toutes les autres choses importantes dans la vie, même cette condition, à savoir l’effet positif de l’entourage, est basée sur la qualité et non sur la quantité. Le lien et la proximité de vos relations comptent plus que le nombre de relations que vous avez.

Alternativement, s’il y a un conflit constant dans la relation, cela fait plus de mal que de bien. Les personnes qui se sont révélées plus heureuses et satisfaites de leur conjoint à l’âge de 50 ans étaient considérablement très chaleureuses à l’âge de 80 ans. Par contre, les membres des couples en prise à des disputes, étaient affligés avec relativement plus de problèmes de santé.

3. Enfin, et cela pourrait être le résultat le plus révolutionnaire de tous, la qualité de vos relations personnelles semble avoir un lien direct avec votre bien-être cognitif. Les personnes qui se sentaient plus en sécurité et plus satisfaites dans leurs relations avaient moins de problème de mémoire et de dégénérescence cérébrale que celles qui ne l’étaient pas.

 Cela ne signifie pas que le couple qui ne se bat pas aurait un meilleur fonctionnement cognitif à 80 ans que celui qui se chamaille tous les jours. Cela dépend tout simplement du sentiment d’amour et du soutien inconditionnel que les partenaires ressentent l’un pour l’autre.

Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI