Une étude scientifique démontre que CE PROBLÈME DE PEAU est lié au risque d’Alzheimer!

Accueil » News » Une étude scientifique démontre que CE PROBLÈME DE PEAU est lié au risque d’Alzheimer!

La rosacée, une maladie de la peau qui se manifeste par des rougeurs sur le front, les joues, le nez et le menton, peut être liée à un risque accru de démence et de maladie d’Alzheimer, selon de nouvelles recherches.

Cependant, les auteurs de l’étude ont rapidement insisté sur le fait que les personnes atteintes de rosacée ne devraient pas trop s’inquiéter.

Les résultats de l’étude

« Il est important de rappeler que souffrir de rosacée ne signifie pas qu’on va développer la maladie d’Alzheimer », a déclaré le docteur Alexander Egeberg, auteur principal de l’étude. « En fait, le risque chez les patients atteints de rosacée peut être légèrement plus élevé par rapport à la population », a expliqué Egeberg.

Dans la nouvelle étude, l’équipe d’Egeberg a examiné les données de 1997 à 2012 du registre de la santé du système national danois. Toute la population a été incluse, soit 5.6 millions d’hommes et de femmes. Environ 82.000 personnes souffraient de la rosacée.

Les enquêteurs ont déterminé que les personnes atteintes de rosacée avaient un risque de 7% de développer toute forme de démence, et un risque de 25% pour la maladie d’Alzheimer plus que les personnes sans rosacé.

Les femmes semblaient plus touchées que les hommes

Voir la page suivante (cliquez sur le bouton jaune en bas)

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI