Une étude scientifique établit un lien entre les troubles neurologiques et les vaccinations dans l’enfance.

Accueil » News » Une étude scientifique établit un lien entre les troubles neurologiques et les vaccinations dans l’enfance.

Il y a une vérité que nous savons tous, les troubles neurologiques chez les enfants sont en hausse durant ces dernières années.  Les chercheurs de l’université de Yale viennent d’établir un lien entre ces troubles et les vaccinations auxquelles sont soumis les enfants.

Selon les données actuelles, 72% des enfants dans le monde souffrent de problèmes émotionnels, et 1 sur 10 d’entre ses enfants  seront diagnostiqués de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ces statistiques ont tellement changé au cours du siècle dernier, qu’on en vient à mettre en cause les moyens de traitement des enfants.

La sécurité des vaccins :

Une récente étude de l’université de Yale a remis en question la sécurité des vaccins, et pourrait donner plus de crédit aux affirmations des partisans anti-vaccins comme Robert F. Kennedy Jr, qui a déjà rédigé quelques lignes couvrant l’étude sur le site d’information EcoWatch.

La nouvelle étude, menée par l’université de Yale et le Département des sciences de la santé publique de l’Université de médecine de Pennsylvanie, a découvert une étonnante corrélation entre les enfants recevant des vaccins et le développement des troubles auto-immunes et inflammatoires liées au cerveau.

L’étude, publiée le mois dernier dans la revue Frontiers in Psychiatry, rapporte que les patients diagnostiqués avec des troubles neuropsychiatriques comme le TDAH, le trouble obsessionnel compulsif, le trouble bipolaire, et l’anorexie, sont très souvent des personnes ayant été vacciné trois mois avant leur diagnostic.

Voici comment cette corrélation a été établie par les chercheurs :

Page suivante
Loading...
VOUS AIMEREZ AUSSI